YouTube censure le Dr Satoshi Ōmura Prix Nobel pour ses travaux sur l’ivermectine - 1 Scandal
Information

YouTube censure le Dr Satoshi Ōmura Prix Nobel pour ses travaux sur l’ivermectine


Avant la pandémie de coronavirus, l’ivermectine était décrite comme un médicament « miracle » par la communauté médicale.

Et en 2015, le Dr Satoshi Ōmura et le Dr William C. Campbell ont reçu la moitié du prix Nobel de physiologie ou de médecine pour leurs travaux qui ont conduit au développement de l’ivermectine.

« L’importance de l’ivermectine pour l’amélioration de la santé et du bien-être de millions de personnes atteintes de cécité des rivières et de filariose lymphatique, principalement dans les régions les plus pauvres du monde, est incommensurable », a déclaré l’Assemblée Nobel dans son communiqué de presse pour le prix Nobel 2015 de physiologie ou médecine.

Mais après le début de la pandémie, les géants de la tech ont tout fait pour purger les contenus qui recommandent l’ivermectine comme traitement du COVID-19.

Et aujourd’hui, ces politiques de Big Tech contre l’ivermectine ont abouti à l’un des discours de Ōmura où il a discuté de l’ivermectine qui a été censurée pour « violation des directives communautaires de YouTube ».

« Quand les fascistes de YouTube censurent le Dr Satoshi Omura, lauréat du prix Nobel, un homme dont les découvertes ont sauvé plus de cent millions de personnes de la cécité, le monde est entré dans un endroit très, très sombre », a tweeté le député australien Craig Kelly. « Je ne peux exprimer par des mots à quel point cela me met en colère et me rend triste et craintif pour l’avenir. »

Frontline Covid-19 Critical Care, une alliance de médecins et d’universitaires qui s’est engagée à « rechercher et développer des protocoles de sauvetage pour la prévention et le traitement du COVID-19 à tous les stades de la maladie », s’est également élevée contre la censure et a averti que « des scientifiques brillants et une science qui sauve des vies sont systématiquement bâillonnés ».




Ōmura rejoint les rangs de nombreux autres sénateurslégislateursrevues médicalesbiologistes et YouTubers qui ont été censurés par les Big Tech pour avoir discuté de l’ivermectine.

Source : Reclaim The Net – Traduit par Anguille sous roche


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021