YouTube a banni le sénateur Ron Johnson pour une vidéo sur l’hydroxychloroquine - Scandal
Information

YouTube a banni le sénateur Ron Johnson pour une vidéo sur l’hydroxychloroquine


Un autre élu censuré par le géant de la tech.

YouTube a retiré une vidéo du sénateur Ron Johnson dans laquelle il critiquait les agences sanitaires pour leur rejet de l’hydroxychloroquine et lui a interdit de publier sur la plateforme pour une durée de sept jours.

Dans la vidéo retirée, Ron Johnson partageait son soutien à la fois à l’opération Warp Speed, qui a accéléré le développement des vaccins contre le COVID-19, et aux premiers traitements contre le coronavirus.

« J’ai trouvé brillante la façon dont l’administration Trump a tiré tous les avantages économiques de la production du vaccin, mais je pense que nous aurons toujours besoin de traitements précoces », a déclaré M. Johnson dans la vidéo.

Il a ajouté que « des experts de renommée mondiale… sont arrivés à une conclusion différente de celle de nos agences sanitaires » et a déclaré que ces dernières avaient « plutôt bien saboté la capacité de nombreux médecins à ne serait-ce qu’envisager l’hydroxychloroquine, l’ivermectine ou d’autres de ces approches de médicaments génériques polyvalents ici. »

Les commentaires de Johnson font suite à une étude récente qui a déclaré que l’hydroxychloroquine, l’azithromycine et le zinc peuvent augmenter les taux de survie du COVID de près de 200%.

Mais même avec la publication de cette étude, YouTube a insisté sur le fait que les propos de Johnson violaient ses politiques de « désinformation médicale » « qui n’autorisent pas les contenus qui encouragent les gens à utiliser l’hydroxychloroquine ou l’ivermectine pour traiter ou prévenir le virus. »

« La censure continue de YouTube par le COVID prouve qu’ils ont accumulé trop de pouvoir non responsable », a déclaré Johnson à Fox News.


« Les Big Tech et les médias grand public pensent qu’ils sont plus intelligents que les médecins qui ont consacré leur vie à la science et utilisent leurs compétences pour sauver des vies. Ils ont décidé qu’il n’y a qu’un seul point de vue médical autorisé, et c’est le point de vue dicté par les agences gouvernementales. Combien de vies seront perdues à cause de cela ? Combien de vies auraient pu être sauvées grâce à un libre échange d’idées médicales ? ».

Johnson est le dernier de plusieurs élus à être censuré par les Big Tech pour avoir discuté de l’hydroxychloroquine, le président brésilien Jair Bolsonaro et le président américain Donald Trump étant également censurés pour avoir parlé du médicament.


En dehors des élus, de nombreux médecins ont été censurés par les géants de la tech pour avoir préconisé l’hydroxychloroquine.

Et bien que de plus en plus de preuves soient disponibles et donnent raison à ceux qui ont été censurés par les Big Tech, les géants de la technologie continuent de s’en tenir à leurs politiques rigides qui interdisent tout soutien à l’hydroxychloroquine.



Traduction de Reclaim The Net par Aube Digitale


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021