Vaccins et sports ne font pas bon ménage - Scandal
A ne pas manquer Biotechnologie & Santé

Vaccins et sports ne font pas bon ménage


La Quinta Columna a mentionné de nouveau les effets cardiaques secondaires dus à la substance que beaucoup nomment ‘vaccin’. Le duo espagnol a préparé pour l’occasion une courte vidéo avec une compilation d’articles présentant des athlètes ayant souffert de séquelles cardiovasculaires ou qui sont décédés suite à l’inoculation.

Dans la vidéo qui suit, le Dr José Luis Sevillano explique de manière didactique comment l’oxyde de graphène affecte de diverses manières le cœur.

Ricardo Delgado : Voyons précisément comment sports et vaccins interagissent.

José Luis, te souviens-tu de l’article scientifique [https://www.infosalus.com/asistencia/noticia-manejan-celulas-cardiacas-cultivadas-laboratorio-control-remoto-20180522073436.html] que nous avons lu hier, qui décrit la manière dont les cellules du cœur peuvent être modulées ou stimulées à distance, par une technologie sans fil, au moyen de photons et de champs électromagnétiques capables d’augmenter ou de diminuer leur rythme par trois, grâce au matériel à la mode appelé graphène ? Oxyde de graphène.

Nous constatons que les gens qui pratiquent le sport avec une certaine fréquence – voire des athlètes – perdent la vie ou deviennent sérieusement malades. Nous avons préparé un bref compte-rendu sur le sujet. Nous allons le présenter maintenant (voir la vidéo).


Intro : Des décès et de sérieux problèmes dus au “vaccin” chez des athlètes. Le graphène dans le corps est le meurtrier.

Gros titres :

‘Vacciné à 13h, mort à minuit’ : dans la région de Iaroslavl, un athlète meurt après la vaccination.

Il se fait vacciner et se rend en Espagne : un professeur de gymnastique meurt d’une crise cardiaque.

La coureuse de marathon Alexaida Guédez meurt d’un infarctus. La mort tragique de la coureuse du Carabobo, Alexaida Guédez choque le monde du sport.

Pedro Obiang : un footballer professionnel de 29 ans souffre de myocardite après les vaccins COVID-19, fin de carrière possible.

Un cycliste meurt d’une crise cardiaque à Fuerteventura.

Un coureur du trail MLK échappe à la mort après une crise cardiaque en pleine course.

Il travaillait pour le Bayern. Drame pour le meilleur buteur de tous les temps en Coupe du Monde. Klose souffre de thrombose et ne pourra plus entrainer.

Une joueuse de volleyball prétend que le vaccin est la cause de ses problèmes cardiaques.

L’étoile de la piste Cameron Burrell, filleul de Carl Lewis, meurt tragiquement à 26 ans.

Italie : Obiang souffre de myocardite après vaccination, il ne pourra jouer pendant 6 mois.

Un participant de 46 ans décède pendant un triathlon à Palomera.

Kingsley Coman a été opéré pour un problème cardiaque.

Marilio Costa Leite (46 ans) meurt après un vaccin Pfizer.

Robert Lima décède d’un arrêt cardiaque en jouant au football avec des amis.

La médaille d’or australienne de natation, Madison Wilson, 27 ans, a été admise en unité de soins intensifs. Incapable de respirer bien qu’elle soit complètement vaccinée.

DÉPLACER DES CELLULES À VOLONTÉ [article cité plus haut] – Savchenko explique qu’il a fallu du temps à l’équipe pour identifier la formulation optimale à base de graphène. Il a fallu ensuite trouver la meilleure source de lumière et un moyen pour transmettre cette lumière au système des cellules de graphène. Mais ils ont finalement trouvé un moyen de contrôler précisément la quantité d’électricité produite par le graphène en faisant varier l’intensité de la lumière à laquelle ils l’exposaient.

Intro : Le graphène a une affinité pour les courants électriques du cœur et agit à distance sur les champs électromagnétiques extérieurs.


Ricardo Delgado : On peut penser que c’est une coïncidence, mais nous savons que quelque chose se trame derrière. S’il y a vraiment du graphène à l’intérieur, eh bien…

Dr Sevillano : on voit plusieurs types de problème. Le cœur, en général – pour que les gens comprennent – est constitué en gros de trois éléments. C’est comme pour un chantier. Sur un site de construction, vous avez la structure en maçonnerie, le câblage électrique et la plomberie.

La plomberie, ce sont les artères coronaires. Le câblage, c’est ce qui génère la polarisation de l’ensemble ventriculaire et auriculaire, avec une cadence, une séquence. Et le mur, c’est comme les murs d’une maison. Les murs sont endommagés parce que le graphène recherche tout ce qui possède une activité bio-électrique naturelle.


Et en outre, c’est quelque chose de fort, de puissant. Toutes les cellules l’ont mais celles-là se dépolarisent et se polarisent constamment. Et il y a une activité exagérée par rapport aux autres tissus. Et c’est là que le graphène frappe à l’aveuglette. Il cherche aveuglément ce type de tissu. Il s’installe là où c’est le mieux. Si c’est bien, il reste.

Il s’infiltre partout et pénètre dans le tissu de conduction, dans les câbles du réseau électrique ; il pénètre dans les murs, il reste à imprégner les murs. Il passe à l’intérieur aussi, par les artères. Évidemment. Et il endommage les artères. Les dégâts vont être faits ensuite à trois niveaux.

Toutes les morts subites sont certainement provoquées par le tissu de conduction. Presque certainement. Entre cela et le fait que le tissu musculaire est compromis, il génère spontanément des courants aussi, il se passe qu’ils sont ralentis par la dépolarisation commandée par les structures qui ‘produisent’ habituellement l’impulsion. Ce qui, sûrement, avec l’excitation du graphène, génère d’autres types de courants et des dépolarisations anormales. C’est à dire, il est sûr qu’il vous agresse au moment où vous êtes exposé aux champs électromagnétiques. C’est certain.

Puis il faut ajouter la myocardite, une atteinte du myocyte, le muscle cardiaque. Le graphène s’y infiltre certainement à travers les cellules. Dès qu’il commence à imprégner le muscle cardiaque, il se met à endommager les fibres musculaires. Certaines meurent bientôt et l’inflammation du tissu commence. Et il y a les artères coronaires. Quand les gens vieillissent et qu’ils les ont quelque peu malmenées, cela suffit pour que le sang acquiert un peu plus de… disons, viscosité, d’épaisseur, et une tendance à fabriquer des thromboses.

Alors dès que vous êtes près de ces pylônes d’acier (5G) ou quel que soit leur nom, vous générez déjà de gros thrombus avec ce genre de problèmes et les gens vont souffrir de myocardite.

En bref, les cardiologues doivent en avoir marre de voir des myocardites. Mais ils ne diront rien parce qu’ils ont une réponse magistrale : ‘Oui, mais le virus fait plus de dégâts.’ Voilà ce qu’ils vont vous dire. Ils voient les choses se produire mais ils ne vont pas dire que le vaccin est nul et qu’il faut arrêter de vacciner et d’agir comme ils le font. Ils ont LA réponse : ‘Le virus fait plus de dégâts’.


Orwell City


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021