Vaccination Obligatoire: Joe Biden s’est déclaré 1er dictateur médical de l’Amérique - Scandal
A ne pas manquer Politique

Vaccination Obligatoire: Joe Biden s’est déclaré 1er dictateur médical de l’Amérique


Retirant une page du livre de chevet d’Adolf Hitler, le faux président Joe Biden s’est déclaré 1er dictateur médical de l’Amérique, affirmant qu’il est le seul à avoir le pouvoir absolu de contourner les droits des États, d’annuler le pouvoir des gouverneurs des États et de forcer le peuple américain à prendre des “vaccins” expérimentaux mortels qui sont en fait des armes biologiques conçues pour exterminer la vie humaine.

Nous devrions célébrer ce moment de clarté, car les actions audacieuses de Biden viennent de transformer la moitié de l’Amérique en un nouveau et puissant mouvement de résistance aux vaccins.

Comme le montre la carte suivante, les dirigeants d’environ la moitié des États ont ouvertement déclaré leur résistance à la prise de pouvoir autoritaire de Biden. De nombreux États ont annoncé leur intention d’engager des poursuites judiciaires, et le gouverneur du Texas, M. Abbott, a déjà publié un décret protégeant le choix médical des Texans.

Tous les États suivants ont annoncé leur intention de poursuivre le régime Biden au sujet de ces vaccins obligatoires :

Alaska, Virginie occidentale, Kansas, Ohio, Montana, Wyoming, Utah, Dakota du Sud, Nebraska, Oklahoma, Texas, Missouri, Iowa, Arkansas, Idaho, Indiana, Tennessee, Mississippi, Alabama, Géorgie, Floride, Caroline du Sud, Virginie occidentale et Arizona.

Joe Biden vient de déclarer la guerre à 80 millions d’Américains et de menacer de retirer les gouverneurs du pouvoir… c’est de la trahison !

Dans le cadre de son décret dictatorial, le faux président Joe Biden a déclaré qu’il allait démettre les gouverneurs de leurs fonctions s’ils ne se conformaient pas à ses prescriptions en matière de vaccins. Il s’agit, bien entendu, d’un acte de trahison et d’une guerre contre les États-Unis d’Amérique, et cela ouvre la voie aux chapeaux blancs de l’armée américaine pour démettre Biden de ses fonctions et déclarer que son “règne” est une occupation anticonstitutionnelle.


BIDEN : “S’ILS NE VEULENT PAS NOUS AIDER – SI CES GOUVERNEURS NE VEULENT PAS NOUS AIDER À VAINCRE LA PANDÉMIE, J’UTILISERAI MON POUVOIR DE PRÉSIDENT POUR LES METTRE HORS D’ÉTAT DE NUIRE.”

Bien sûr, “les mettre hors d’état de nuire” signifie que Biden prévoit d’essayer d’arrêter et de démettre les gouverneurs, puis de régner sur l’Amérique comme un tyran dictatorial.

En substance, Biden vient de déclencher la guerre civile en Amérique et de prouver pourquoi il doit être écarté du pouvoir (et pourquoi on ne peut jamais faire confiance aux démocrates en général pour quelque pouvoir politique que ce soit).

Les gouverneurs, les législateurs d’État, les procureurs généraux et d’autres responsables ont répliqué avec force. Jetez un coup d’oeil à ces déclarations des officiels de l’état, courtoisie de The New American :

https://thenewamerican.com/bidens-tyrannical-speech-invites-immediate-backlash-vows-to-fight-from-governors/


Tate Reeves, Mississippi : “Le président n’a aucune autorité pour exiger que des Américains se fassent vacciner en raison de leur emploi dans une entreprise privée. Le vaccin en lui-même permet de sauver des vies, mais cette mesure anticonstitutionnelle est terrifiante. Nous sommes toujours en Amérique, et nous croyons toujours à la liberté face aux tyrans.

Brian Kemp, Géorgie : “Je poursuivrai toutes les options légales à la disposition de l’État de Géorgie pour mettre un terme à cette démarche manifestement illégale de l’administration Biden.”

Kristi Noem, Dakota du Sud : “Mon équipe juridique se tient prête à déposer notre action en justice à la minute où @joebiden dépose sa règle anticonstitutionnelle. Cet exemple flagrant d’intrusion fédérale ne tiendra pas.”

Henry McMaster, Caroline du Sud : “Le rêve américain s’est transformé en cauchemar sous le président Biden et les démocrates radicaux. Ils ont déclaré la guerre au capitalisme, fait un pied de nez à la Constitution et donné du pouvoir à nos ennemis à l’étranger. Soyez assurés que nous les combattrons jusqu’aux portes de l’enfer pour protéger la liberté et les moyens de subsistance de chaque citoyen de Caroline du Sud.”

Doug Ducey, Arizona : “C’est exactement le genre d’excès du gouvernement que nous avons essayé d’empêcher en Arizona – maintenant l’administration Biden-Harris s’attaque aux entreprises privées et aux libertés individuelles d’une manière sans précédent et dangereuse. Cela ne tiendra jamais devant un tribunal. Cette approche dictatoriale est mauvaise, non américaine et fera beaucoup plus de mal que de bien. Combien de travailleurs seront déplacés ? Combien d’enfants ne pourront pas aller en classe ? Combien d’entreprises condamnées à des amendes ? Le vaccin est et devrait être un choix. Nous devons riposter et nous le ferons”.

Asa Hutchinson, Arkansas : “Je soutiens pleinement les efforts continus pour augmenter les taux de vaccination à travers notre nation, mais les mandats du gouvernement fédéral sur les entreprises privées ne sont pas la bonne réponse. J’ai toujours défendu la liberté des entreprises d’exiger que leurs employés soient vaccinés, et je me suis opposé à ce que le gouvernement dise aux entreprises qu’elles ne peuvent pas exercer cette liberté. Le même principe devrait protéger le secteur privé contre les excès du gouvernement qui les obligent à vacciner tous leurs employés.”

Kim Reynolds, Iowa : “Le président Biden prend des mesures dangereuses et sans précédent pour insérer encore davantage le gouvernement fédéral dans nos vies tout en rejetant la capacité des habitants de l’Iowa et des Américains à prendre eux-mêmes les décisions relatives aux soins de santé. Le plan de Biden ne fera qu’aggraver notre pénurie de main-d’œuvre et limitera davantage notre reprise économique. Comme je l’ai toujours dit, je fais confiance aux habitants de l’Iowa pour prendre les meilleures décisions en matière de santé pour eux-mêmes et leurs familles. Il est temps que le président Biden fasse de même. Assez.”

Greg Gianforte, Montana : “Le mandat de vaccination du président Biden est illégal et anti-américain. Nous nous engageons à protéger les libertés des Montanais contre ce dépassement fédéral flagrant.”

Kevin Stitt, Oklahoma : “Ce n’est pas le rôle du gouvernement de dicter aux entreprises privées ce qu’elles doivent faire. Une fois de plus, le président Biden démontre son mépris total pour les libertés individuelles et les droits des États. Tant que je serai gouverneur, il n’y aura pas de vaccin imposé par le gouvernement en Oklahoma. Mon administration continuera à défendre les valeurs de l’Oklahoma et à lutter contre les excès de l’administration Biden.”

Kay Ivey, Alabama : “Une fois de plus, le président Biden a raté la cible. Ses mandats scandaleux et excessifs seront sans aucun doute contestés devant les tribunaux. Il est totalement inacceptable d’imposer des charges supplémentaires aux employeurs et aux employés pendant une pandémie, avec des taux d’inflation en hausse et des pénuries de main-d’œuvre persistantes. Les habitants de l’Alabama se sont retroussés les manches pour se faire vacciner contre le covid-19, augmentant considérablement les doses administrées ces dernières semaines. Nous l’avons fait sans mandat de Washington D.C. ou de Montgomery. J’ai été très clair : je soutiens la science et j’encourage les gens à se faire vacciner. Cependant, je suis absolument contre un mandat gouvernemental sur le vaccin, c’est pourquoi j’ai signé la loi sur l’interdiction du passeport vaccinal ici en Alabama. Ce n’est pas le rôle du gouvernement. Je continue à encourager tous les habitants de l’Alabama qui le peuvent à se faire vacciner contre le covid-19. Nous disposons d’un outil sûr et efficace au bout de nos doigts, alors retroussons nos manches et battons ce truc.”

Greg Abbott, Texas : “Le mandat de vaccination de Biden est une attaque contre les entreprises privées. J’ai publié un décret protégeant le droit des Texans à choisir de recevoir ou non le vaccin COVID et je l’ai ajouté à l’ordre du jour de la session extraordinaire. Le Texas s’efforce déjà de mettre un terme à cette prise de pouvoir.”


Mike Parsons, Missouri : “La récente annonce de l’administration Biden visant à dicter la liberté individuelle et les décisions des entreprises privées est une insulte à nos principes américains de liberté individuelle et de libre entreprise. Cette action maladroite du gouvernement fédéral n’est pas la bienvenue dans notre État et a des conséquences potentiellement dangereuses pour les familles qui travaillent. La vaccination nous protège de maladies graves, mais la décision de se faire vacciner est une décision de santé privée qui doit rester telle quelle. Mon administration se battra toujours contre les prises de pouvoir fédérales et les excès du gouvernement qui menacent de limiter nos libertés.”

Joe Biden vient de créer un “Etat pharmaceutique fasciste” qui vise l’extermination de l’humanité.

Comme Connor Mortell de Mises.org le dit correctement en réponse à tout cela, le faux président Biden vient de déclarer un “État fasciste d’entreprises pharmaceutiques” qui, espère-t-il, gouvernera l’Amérique :

Jamais de ma vie, il ne s’est produit quelque chose d’aussi manifestement opposé aux concepts de libéralisme et de liberté. En fait, cela va directement dans le sens de l’idéologie peut-être la plus opposée au libéralisme : le fascisme.

Benito Mussolini a dit lui-même que “le fascisme devrait plutôt être appelé corporatisme parce qu’il est une fusion du pouvoir de l’État et des entreprises.”

Dans le discours politique actuel, les gens abusent du mot fascisme et citent même parfois cette définition du corporatisme en l’éloignant quelque peu de la vérité. Cependant, le fait que l’État exige que les entreprises se fassent vacciner par l’une des trois grandes sociétés soutenues par l’État est sans aucun doute la fusion du pouvoir de l’État et des entreprises dont rêvait Mussolini.

Jordan Schachtel écrit sur Substack.com que “l’administration Biden est en train de perdre sa guerre ingagnable contre le COVID, alors elle fait des Américains ‘non vaccinés’ des boucs émissaires”.
Jeudi, notre nouveau Cher Leader, Joe Biden, a prononcé l’un des discours les plus tyranniques de l’histoire américaine. Pendant 30 minutes, il a déclaré que le gouvernement fédéral allait imposer une action totalitaire après l’autre, rejetant entièrement notre système constitutionnel au moment d’annoncer ses édits.

Je sens un régime paniqué, très peu sûr de sa légitimité auprès du peuple, et qui cherche désespérément une excuse plus acceptable pour ses échecs.

L’administration Biden est en train de perdre sa “guerre contre le COVID”, qui n’est pas gagnée, et alors que sa cote de popularité est en chute libre, elle s’est mise au pied du mur.

Au lieu d’être honnêtes avec le peuple américain au sujet de leurs échecs, les responsables de Biden choisissent de tripler et de quadrupler les mesures politiques cassées. Ils montent délibérément les Américains les uns contre les autres et désignent les “non-vaccinés” comme le bouc émissaire ultime de leurs échecs.

La désobéissance civile de masse est maintenant la seule réponse contre la tyrannie médicale outrageante

Nous sommes maintenant arrivés au moment où la désobéissance civile de masse est nécessaire pour mettre fin à cette tyrannie médicale manifeste. Comme JD Vance l’appelle maintenant ouvertement, le peuple américain doit se lever pacifiquement et résister à cette tyrannie.

DO NOTCOMPLY (N’acceptez pas ou n’obéissez pas)

Children’s Health Defense vient d’annoncer que la semaine prochaine sera la “Walk Out Week”, au cours de laquelle tous les Américains à qui l’on a ordonné de recevoir des vaccins obligatoires devront quitter leur lieu de travail et dire NON à la tyrannie médicale.

Les démocrates qui scandaient autrefois “Mon corps, mon choix” crient maintenant “Ton corps à NOS ordres”.

Cela prouve simplement, bien sûr, qu’ils n’ont jamais cru à “mon corps, mon choix” en premier lieu. (Ils voulaient simplement assassiner plus de bébés dans le cadre de leurs rituels démoniaques de sacrifice humain).


Obtenez tous les détails sur tout cela (et plus encore) dans le podcast Situation Update d’aujourd’hui:


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021