USA: Le gouvernement déconseille de voyager dans les pays à forte vaccination - Scandal
A ne pas manquer Biotechnologie & Santé

USA: Le gouvernement déconseille de voyager dans les pays à forte vaccination


Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et le Département d’État ont mis en garde les gens contre les voyages dans plusieurs pays en raison du nombre croissant de cas de coronavirus de Wuhan (COVID-19). Il s’agit notamment de pays avec des taux de vaccination élevés comme l’Espagne, le Portugal, Israël et Chypre.

Le CDC a relevé son avis aux voyageurs pour plusieurs pays au «niveau quatre : très élevé». Parallèlement, le Département d’État a émis des avis de « ne pas voyager » vers ces pays, en raison de la flambée des épidémies de covid là-bas.

Il convient de noter que l’Espagne, le Portugal et Chypre ont tous des taux de vaccination élevés. Plus de 50 % de la population en Espagne et au Portugal sont entièrement vaccinés , tandis que plus de 40 % de la population de Chypre a reçu au moins une dose du vaccin, et plus de 60 % en Israël.

Cela soulève la question de savoir pourquoi le CDC et la Maison Blanche veulent émettre des avis aux voyageurs contre les pays à taux de vaccination élevé.

S’ils croient vraiment que les vaccins COVID-19 fonctionnent et devraient empêcher les Américains qui voyagent à l’étranger d’être infectés, alors ces conseils aux voyageurs devraient être inutiles.


En outre, le CDC et le Département d’État ont également fait part de leurs préoccupations concernant le nombre croissant de cas de COVID-19 en Israël. Ceci malgré le fait qu’Israël est l’un des pays les plus vaccinés au monde, avec environ 61,2% de la population complètement vaccinée.

Le CDC a émis un avertissement de « niveau trois : élevé » pour Israël, tandis que le département d’État l’a classé comme « niveau trois  pour reconsidérer les voyages ».

Le CDC et le Département d’État ont émis des avis de voyage similaires pour les pays où les taux de vaccination sont importants mais pas aussi élevés. Il s’agit notamment du Kirghizistan et de Cuba, qui ont tous deux des avis de « niveau quatre : très élevé » et « ne pas voyager » du CDC et du département d’État, respectivement.

L’Amérique interdit les voyageurs en provenance de pays à taux de vaccination élevé

En plus des avertissements aux voyageurs des États-Unis, le pays restreint toujours les voyages non essentiels aux citoyens non américains de plusieurs pays du monde.

Ces pays comprennent des pays où les taux de vaccination sont élevés, tels que le Royaume-Uni, l’ensemble de l’Union européenne et les pays d’Europe qui ne font pas partie de l’UE mais font partie de l’espace Schengen sans contrôle aux frontières.


56 % des gens au Royaume-Uni sont entièrement vaccinés et 14 % attendent de recevoir leur deuxième dose du vaccin. L’UE claironne également le taux de vaccination du bloc des 27 pays. Il a récemment annoncé qu’il avait atteint son objectif principal de fournir au moins une dose du vaccin COVID-19 à 70% de tous les adultes de la région.


Le lundi 26 juillet, l’attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré que la politique d’exclusion des personnes de ces pays se poursuivrait pour le moment.

Psaki a mentionné que la politique consistant à maintenir les Européens et les personnes de plusieurs autres pays hors des États-Unis est due aux inquiétudes concernant la variante delta post-vaccin du coronavirus.

“Compte tenu où nous en sommes aujourd’hui … avec la variante delta, nous maintiendrons les restrictions de voyage existantes à ce stade”, a-t-elle déclaré. « La variante delta la plus transmissible se répand ici et dans le monde. Poussés par la variante delta, les cas augmentent ici chez nous. »

La variante delta représente actuellement environ 83 % des nouveaux cas aux États-Unis. Psaki a ensuite imputé la montée de la variante delta post-vaccin aux non vaccinés.

Les citoyens non américains entrant dans le pays en provenance d’Afrique du Sud, d’Iran, d’Inde, de Chine et du Brésil sont également interdits d’entrée pour des raisons non essentielles.

Cette politique fait suite à l’extension de la fermeture des frontières terrestres entre les États-Unis, le Canada et le Mexique. Les voyages non essentiels du Canada et du Mexique vers les États-Unis seront interdits jusqu’au 21 août. Ceci malgré le fait que 56% des Canadiens sont complètement vaccinés et que 15% supplémentaires attendent leur deuxième dose du vaccin.

Cette politique complètement contradictoire démontre à quel point le mensonge est devenu la norme. Le seul but est de vacciner 100 % de la population pour arriver à contrôler 100 % de cette population… Le covid et les variants n’ont absolument rien à voir avec la propagande vaccinale. C’est tellement clair, que ça en devient comique…


Les sources de cet article comprennent :
Actualités.Yahoo.com
NYTimes.com
Graphics.Reuters.com
VoyageEtLoisirs.com
APNews.com
USAToday.com


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021