Social & Finance

USA: Exode massif de la population avant l’effondrement final des grandes villes


Les Américains ont fui les grandes villes “en masse” en 2020, et un récent sondage a révélé qu’un nombre encore plus important d’Américains prévoient de déménager en 2021.

Les médias d’entreprise tentent de présenter cet exode massif comme un phénomène temporaire, mais il n’a rien de temporaire. Des millions et des millions de personnes peuvent voir que notre société est littéralement en train de fondre tout autour de nous, et elles veulent se réfugier dans un endroit sûr tant qu’elles le peuvent encore.

Ces dernières semaines, j’ai écrit des articles sur les problèmes spécifiques dont nous sommes témoins à Chicago et à San Francisco, mais la vérité est que pratiquement toutes nos grandes villes se désagrègent, ce qui motive plus de gens que jamais à chercher des pâturages plus verts.

Le nombre d’Américains désireux de déménager a fait grimper le prix des maisons dans les banlieues et les zones rurales à des niveaux insensés.

En fait, dans certaines régions du pays, il est difficile de trouver une maison décente à vendre. À Bozeman, dans le Montana, un homme s’est même mis à se promener avec une pancarte en carton demandant à quelqu’un de lui vendre une maison…


“Je demande juste que quelqu’un nous vende une maison. Mon panneau dit ‘S’il vous plaît, vendez-moi une maison’”, a déclaré Sean Hawksford, un résident de Bozeman.

Vous avez peut-être vu Hawksford se promener dans la rue principale avec une pancarte en carton, demandant des pistes pour une maison à vendre.

Ce n’est pas d’un sans-abri qu’il s’agit.

Sean Hawksford est un père de famille qui possède une entreprise florissante, et il a obtenu un prêt hypothécaire.

Il n’arrive pas à trouver une maison à acheter.

Selon Hawksford, il a fait 18 offres au cours des 6 derniers mois, mais aucune n’a été acceptée…

“Cela fait environ 6 mois, nous avons fait, je pense, 18 offres sur différentes propriétés et nous n’en avons pas encore eu une seule acceptée”, a déclaré M. Hawksford.

“Cela a été un peu difficile avec eux, et avec tous mes nouveaux acheteurs pour être honnête avec vous”, a déclaré Jeff Bent, l’agent immobilier des Hawksford à Bozeman.

J’avais prévenu que cela arriverait.

J’ai prévenu que lorsque les choses commenceraient à devenir folles, beaucoup d’Américains ne pourraient pas déménager parce qu’il y aurait une demande écrasante de logements disponibles alors que des hordes d’Américains chercheraient soudainement à se reloger. NBC News a utilisé le terme “hordes” pour décrire l’exode massif auquel nous avons assisté l’année dernière…

Les Américains ont fui les grandes villes en masse pour échapper à la pandémie de coronavirus – et beaucoup d’entre eux y restent, de façon permanente ou indéfinie. Mais fuir signifie quelque chose de différent selon la personne à qui vous le demandez.

Nous n’avons jamais rien vu de tel dans l’histoire des États-Unis.

Selon le Pew Research Center, environ un cinquième des Américains ont déménagé ou connaissent quelqu’un qui a déménagé en 2020…


Une enquête menée par le Pew Research Center alors que la pandémie battait son plein en juin 2020 a révélé qu’environ un cinquième des Américains ont déménagé ou connaissent quelqu’un qui a déménagé à la suite du COVID-19. Les raisons invoquées pour justifier ces déménagements étaient extrêmement variées, allant de l’appel au service militaire actif à la fermeture de logements universitaires, en passant, bien sûr, par des contraintes financières soudaines.

Les médias d’entreprise tentent sans cesse de rejeter la responsabilité de la migration massive sur le COVID, mais aujourd’hui, la pandémie de COVID s’estompe et les Américains continuent de déménager en grand nombre.

En fait, une enquête récente a révélé que “20% de personnes de plus prévoient de déménager en 2021 qu’en 2020”.

Si je vivais actuellement dans une grande ville de la côte est ou ouest, je serais très motivé à déménager aussi.

Par exemple, il suffit de regarder ce qui se passe à Los Angeles…

Los Angeles, la plus grande ville de l’État et sans doute la plus peuplée des États-Unis, est devenue un synonyme de criminalité violente et surtout le fief de l’énorme organisation MS 13, ultra-violente et en pleine expansion, régulièrement présentée à tort comme un simple “gang” dans les médias.

Le MS 13 compte jusqu’à 50 000 membres dans le monde entier, dont au moins 10 000, officiellement, et probablement deux fois plus selon les évaluations privées de nombreux officiers de police, se trouvent à Los Angeles.


Jeremiah Babe s’est récemment rendu dans les quartiers riches du centre-ville de Los Angeles, et les images qu’il a capturées sont époustouflantes.

Los Angeles n’a jamais ressemblé à cela, et la situation empire de jour en jour.

Bien sûr, beaucoup diront que San Francisco est dans un état encore pire…

San Francisco – la ville américaine du “tout est possible” – est encore plus mal en point. Ses endroits les plus célèbres, les plus populaires et les plus beaux de l’histoire sont maintenant envahis par des gens agressifs et insalubres qui urinent et défèquent ouvertement dans les rues. Les services publics, longtemps superbes, sont aujourd’hui épouvantables.

Pour en savoir plus sur la tragédie qui se joue dans cette ville autrefois magnifique, veuillez consulter mon précédent article intitulé “La raison pour laquelle de nombreuses personnes quittent San Francisco pourrait vous surprendre”.

Bien sûr, il n’y a pas que des individus qui déménagent. Ces derniers mois, nous avons vu un grand nombre d’entreprises choisir de déménager. À un moment donné, le PDG de Tesla, Elon Musk, a fait la une des journaux du monde entier quand même il a décidé qu’il était temps de quitter la Californie pour de bon…

Le PDG de Tesla, Elon Musk, a quitté la Californie et réside désormais au Texas.

Dans une interview accordée au Wall Street Journal mardi, Elon Musk a déclaré que ce déménagement était logique, dans le contexte des plans en cours pour une nouvelle usine Tesla dans la région d’Austin.

Je ne peux certainement pas le blâmer.

Quelle personne rationnelle choisirait la Californie plutôt que le Texas à ce stade ?

Sur la côte est, des hordes d’entreprises ont également quitté New York. Si vous pouvez le croire, même la Bourse de New York pense à partir…

La responsable du plus grand marché financier du monde, Stacey Cunningham, a lancé l’idée de quitter New York dans un article d’opinion du Wall Street Journal pour éviter les impôts.

Lorsque les gens pensent à la Floride, ils imaginent souvent des restaurants et des magasins, le genre d’affaires que vous faites en vacances. Mais de plus en plus, les gens choisissent de s’installer dans cet État ensoleillé parce qu’il n’y a pas d’impôt sur le revenu et que le coût de la vie y est bas.

Peut-être devront-ils la rebaptiser “Bourse de Floride” s’ils appuient sur la gâchette d’un tel déménagement.

Malheureusement, lorsque les choses vont vraiment mal dans ce pays, aucune partie du pays ne sera totalement à l’abri.


Nous ressentirons tous la douleur, et la souffrance sera hors norme.

Mais si vous vous sentez motivés pour déménager, je le ferais dès que possible, car plus tard cette année, les événements mondiaux vont commencer à s’accélérer à un rythme très rapide.

Traduction de The Economic Collapse par Aube Digitale


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021