Une université dépense 50 000 dollars pour retirer un rocher « raciste » de son campus - Scandal
Social & Finance

Une université dépense 50 000 dollars pour retirer un rocher « raciste » de son campus


Apparemment, un rocher « raciste » mettait les étudiants du campus de Madison de l’université du Wisconsin mal à l’aise, au point que l’université a dépensé quelque 50 000 dollars pour le faire disparaître.

L’histoire est tellement absurde que nous aimerions pouvoir parler de satire, mais comme le dit Fox News, « Chamberlin Rock, qui se trouve au sommet de la colline de l’Observatoire, est nommé d’après un géologue du 19ème siècle et ancien président de l’université, Thomas Crowder Chamberlin, dont le travail était centré sur les dépôts glaciaires, selon une biographie sur  le site Web de l’université ».

La controverse a éclaté après qu’un article de presse vieux de près de 100 ans a indiqué que la roche de couleur sombre avait été souvent désignée dans les années 1920 par une insulte raciale. On pense également que le Ku Klux Klan était actif sur le campus à cette époque.

Ces dernières années, des groupes d’étudiants activistes ont qualifié le rocher de « symbole du racisme » et de « monument raciste ». La semaine dernière, le campus a fait venir une grue pour l’enlever… parce que « l’inclusivité », etc.

« L’association des étudiants noirs a lancé l’appel à l’enlèvement du rocher l’été dernier », décrit un reportage d’ABC. « Les équipes ont commencé à l’enlever juste avant 7 heures du matin vendredi, en l’attachant avec des sangles et en la soulevant avec une grue avant de la déplacer sur un camion à plateau. Le coût de son retrait est estimé à 50 000 dollars, couverts par des dons privés. »

Le « rocher raciste » disparaît, les étudiants peuvent apparemment respirer tranquillement, Wisconsin State Journal via l’AP

Le retrait du rocher a attiré l’attention des médias nationaux, ce qui montre à quel point cette affaire est stupide et absurde, comme le résume sans ironie cette citation : « Juliana Bennett, étudiante en dernière année et représentante du campus au conseil municipal de Madison, a déclaré que le retrait du rocher constituait un petit pas vers un campus plus inclusif. »


Soulignant peut-être par inadvertance que des adultes adultes qualifient désormais de « racistes » des objets naturels inanimés, voici sans doute la citation la plus stupide de toutes

Kenneth Owens, un résident de Madison, a déclaré qu’il était heureux de voir le rocher partir,


« Ce n’est pas la faute du rocher s’il a reçu ce terrible et malheureux surnom », a-t-il déclaré. « Mais le fait qu’il soit… déplacé montre que le monde va un peu mieux aujourd’hui. »

Nous attendons le moment où l’on « découvrira » que le sol même sous les pieds des étudiants est « raciste ». Peut-être qu’ils vont tout simplement déraciner et détruire le campus, et tout le monde pourra rentrer chez soi et en finir avec tout ça.


Source



Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021