Une massothérapeute vaccinée transmet le Covid - 1 Scandal
Paroles de témoins

Une massothérapeute vaccinée transmet le Covid


Témoignage de Gordon Ellis :

A 73 ans, je suis encore assez agile et énergique. Et, j’exercerai à jamais mon droit de refuser les injections expérimentales.

Il y a quelques mois, j’ai eu mon premier massage thaïlandais de 90 minutes avec une thérapeute calme et concentrée. C’est une technique formidable de travail corporel qui intègre détente et une variété de longs étirements. Ma thérapeute était masquée et moi aussi. Elle avait terminé ses injections de (“vaccin”) Moderna des mois plus tôt. Vers la fin de la séance, je commençai à renifler (pour empêcher le mucus de s’écouler du nez). Durant 4 ou 5 semaines, je ne cessais pas de renifler et d’utiliser des mouchoirs (écoulement de mucus)…

Soudainement, je réalisai que le problème venait de ma poitrine, de mes poumons. Ma capacité respiratoire s’était réduite. Je pris donc, pour la première fois, de l’ivermectine contre un problème de santé semblable à celui de la covid. Dans les 3 heures (suivant le dosage dans 8 onces d’eau tiède), des mucosités très lourdes parvinrent à s’expulser facilement. Il y eut une très nette amélioration de ma respiration.

Pendant plusieurs semaines, j’ai évacué un mucus jaune épais et collant.[…]


Samedi dernier, j’avais un deuxième rendez-vous avec la thérapeute calme et concentrée. J’avais décidé de respirer pleinement tout au long de la séance de 90 minutes et d’essayer de ressentir les méridiens d’énergie durant la séance.

Nous portions tous les deux des masques. Pas de reniflements. En quittant son cabinet, j’eus du mal à garder mon équilibre. Une chaleur monta dans mon cou et créa une pression inconfortable dans le crâne. Je n’avais plus d’énergie.

Avec une extrême prudence et grâce à une balustrade solide, je parvins à atteindre la rue. Je ne m’étais jamais senti aussi instantanément et globalement malade. En essayant de regagner ma voiture, des maux de tête, des frissons et de la fièvre me ravagèrent en ce midi ensoleillé.

Une fois dans le voiture, je plongeai dans le sommeil durant une heure. […]



Ensuite, dimanche, lundi et mardi, j’étais assommé, sans énergie, incapable de rester debout plus de 20 minutes…

Cette expérience me permet d’affirmer que les personnes qui reçoivent des injections de Covid deviennent des vecteurs de contagion pour les non-injectés.

Commentaire de Henry Makow (qui a reproduit ce témoignage) :


– L’ivermectine ne peut être obtenue que sur ordonnance. Avez-vous essayé d’en obtenir ? Nous sommes dans une situation où la profession médicale supprime les remèdes bon marché contre une grippe tout en imposant des alternatives vaccinales mortelles. C’est une inversion satanique de la règle “ne pas nuire à autrui”.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021