Une infirmière: "Je ne vois pas l'intérêt de me faire vacciner" - 1 Scandal
Paroles de témoins

Une infirmière: “Je ne vois pas l’intérêt de me faire vacciner”


La part du personnel soignant vacciné en Pays de la Loire tourne autour des 40 % selon l’Agence régionale de santé. Une infirmière du département, réticente à la vaccination contre le coronavirus, a accepté de se livrer à France Bleu Loire Océan.

Près de 40 % des soignants dans les hôpitaux sont vaccinés en Pays de la Loire selon les chiffres communiqués par l’Agence régionale de santé lors de sa dernière conférence de presse, ce jeudi 4 mars. La vaccination est pourtant ouverte à tous les soignants depuis le mois de février, mais beaucoup se montrent réticents. Comme cette infirmière du département, qui a accepté de se livrer à France Bleu, à condition de respecter son anonymat.

“Pas assez de recul”

“Je ne vois pas l’intérêt de me faire vacciner, déclare calmement la soignante âgée d’une quarantaine d’années. Je ne fais pas partie des personnes prioritaires, je n’ai pas de comorbidités. Pour protéger les autres, dans mon travail, je porte un masque et je me lave les mains.”

Pour elle, tout va trop vite.

“Il y a beaucoup d’informations qui ne sont pas claires pour le moment, on parle des enfants qui peuvent transmettre [le virus], puis des enfants qui ne le transmettent pas… C’est trop frais.”

De tous les vaccins, seul celui contre le coronavirus la rend aussi méfiante. L’infirmière est à jour pour tous les autres, “je me suis même fait vacciner contre l’hépatite B”, précise-t-elle.

Cette soignante déplore “l’emballement médiatique” autour de la vaccination, qui rend le débat impossible.


“Le peu d’échanges qu’on a, ce sont des échanges stériles, tendus et agressifs, culpabilisants aussi. Donc je ne souhaite plus échanger à ce sujet avec mes collègues.”

Elle est certaine que si elle affichait ouvertement son opinion, elle ne pourrait pas rejoindre le service qu’elle convoite. “On nous prend pour des charlatans, on n’est pas pris au sérieux.”


Quant à rendre la vaccination obligatoire? Cela ne ferait qu’alimenter sa méfiance, assure cette infirmière en guise de conclusion.


Source


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021