Un transfuge du PCC prétend avoir une "connaissance directe" des programmes chinois d'armes spéciales, y compris les armes biologiques - Scandal
Information

Un transfuge du PCC prétend avoir une “connaissance directe” des programmes chinois d’armes spéciales, y compris les armes biologiques


Une personne qui figurerait parmi les transfuges les plus haut placés à avoir quitté la République populaire de Chine pour les États-Unis aurait travaillé pendant des mois avec la Defense Intelligence Agency (DIA) sur les programmes d’armement spéciaux de la Chine communiste, qui comprennent le développement d’armes biologiques mortelles.

Selon certaines sources, les dirigeants de la DIA ont gardé ce transfuge au sein de leur réseau de services clandestins afin d’empêcher le FBI et le Département d’État d’accéder à cette personne. D’autres agences, dont la CIA, ont également été tenues à l’écart, par crainte de la présence d’espions chinois dans leurs rangs.

Selon le journaliste Adam Housley, les services de renseignement américains pensent que la Chine tente de fabriquer de nouvelles “variantes” du coronavirus de Wuhan (Covid-19), ce qui laisse penser qu’elle a également créé le virus chinois dans un laboratoire. Cela contredirait les premières affirmations du gouvernement et des médias, l’an dernier, selon lesquelles la grippe de Wuhan aurait été provoquée par des chauves-souris sur un marché humide.

“Les services de renseignement américains ont un transfuge chinois avec des informations sur Wuhan”, a tweeté M. Housley.

“ET la Chine essaie de produire des variantes qui suggèrent qu’elle provient de chauves-souris pour dissimuler que le coronavirus provient à l’origine d’un laboratoire.”

Des sources auraient dit à RedState que le transfuge est avec la DIA depuis trois mois maintenant, et qu’il a fourni “un débriefing étendu et techniquement détaillé aux responsables américains.”

“Selon l’évaluation de la DIA, les informations fournies par le transfuge sont légitimes”, écrit Jennifer Van Laar de RedState.

“Les sources disent que le niveau de confiance dans les informations du transfuge est ce qui a conduit à une soudaine crise de confiance dans le Dr Anthony Fauci, ajoutant que le personnel de l’Institut de recherche médicale des maladies infectieuses de l’armée américaine (USAMRIID) détaillé à la DIA a corroboré des détails très techniques des informations fournies par le transfuge.”

Des responsables de la CIA nient l’affirmation du transfuge et la qualifient d’“invention pure et simple”.


Tout le monde n’est pas ravi de cette nouvelle, y compris plusieurs officiers de la CIA qui auraient qualifié l’affirmation du transfuge de “fabrication pure et simple” et de quelque chose qui ne peut être considéré comme vrai.

RedState dit être au courant de ce démenti et a choisi de s’en tenir à ses sources, malgré l’objection de la CIA à leurs affirmations.

Fauci, quant à lui, a été démasqué une fois de plus pour avoir menti.

Une interview qu’il a donnée en 2012 montre que les National Institutes of Health (NIH), l’agence dans laquelle il a longtemps travaillé, finançaient déjà à l’époque, et jusqu’en 2020 lorsque le virus chinois a fait son apparition, des recherches sur les gains de fonction dangereux.



Après avoir nié sous serment que les NIH étaient impliqués dans la recherche sur le gain de fonction, Fauci a une fois de plus été démasqué comme menteur grâce à un clip, diffusé le 17 décembre 2012.

Sur la base des aveux de Fauci d’il y a presque 10 ans, il est clair qu’il est maintenant coupable de parjure pour les fausses déclarations qu’il a faites au Congrès le 11 mai, et probablement à de nombreuses autres dates.

Alors que le jury n’était peut-être pas encore fixé sur Fauci il y a seulement trois semaines, il est maintenant indéniable que ce rat est un menteur qui est directement responsable du déclenchement du virus chinois sur le monde par son comportement illicite.


“Ce que les chercheurs ont fait historiquement, c’est en fait créer un gain de fonction en faisant des mutations, une adaptation de passage, ou d’autres techniques génétiques plus récentes comme la génétique inverse et le réassortiment génétique”, a admis Fauci dans l’interview de 2012.

“Mais l’essentiel est que la recherche sur le gain et la perte de fonction est essentielle pour comprendre la pathogenèse des maladies, la résistance aux antimicrobiens et les réponses de l’hôte, ainsi que pour développer de meilleures techniques de surveillance, de vaccins et de thérapeutiques.”

Les sources de cet article incluent :
RedState.com
NaturalNews.com
RedState.com


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021