Un sénateur Républicain avertit les militaires Anti-VAX qu'ils risquent de perdre tous leurs droits civiques - 1 Scandal
A ne pas manquer Social & Finance

Un sénateur Républicain avertit les militaires Anti-VAX qu’ils risquent de perdre tous leurs droits civiques


Un sénateur américain du Kansas avertit que les militaires qui refusent de suivre l’ordre du Pentagone de prendre un vaccin COVID-19 courent le risque d’être expulsés du service avec une décharge déshonorante, ce qui mettra en danger leurs droits, y compris le droit de vote et de posséder des armes à feu.

«La Maison Blanche veut donner aux militaires une décharge déshonorante s’ils sont séparés pour avoir refusé le vaccin. [Les Américains doivent] comprendre la signification d’une décharge déshonorante », a averti le sénateur Roger Marshall, un républicain, dans une interview à Breitbart Radio .

« Ces gens seront traités comme des criminels. Ils ne pourront plus jamais trouver de travail. Ils perdent leur deuxième amendement. Dans certains États, ils ne pourront plus voter. Ils perdent leurs prestations VA, l’accès aux hôpitaux VA, les régimes de retraite », a-t-il ajouté.

Obtenir une décharge déshonorante peut être la pire mention que vous puissiez obtenir dans votre vie, et si vous parlez de la lettre écarlate, c’est ce qu’elle finit par être.

On m’a dit que 10 [à] 20% de nos militaires ne sont toujours pas vaccinés », a-t-il ajouté, précisant que le régime Biden refuse de reconnaître que toute personne qui a eu le virus et s’est rétablie a une meilleure immunité naturelle qu’ils auraient autrement s’ils avaient pris un vaccin.

« Il s’agit d’une politique de la Maison Blanche qui dit : ‘Une taille doit s’adapter à tous’. Il n’y a pas d’exception. Cela n’a tout simplement pas de sens. Nous n’avons jamais demandé aux gens – les militaires, en particulier – de se faire vacciner contre quelque chose contre lequel ils sont déjà immunisés et quelque chose qui ne les affecte pas, pour la plupart », a-t-il poursuivi.

“J’encourage les gens à se faire vacciner, mais c’est un choix individuel et ce n’est certainement pas bon pour tout le monde”, a ajouté Marshall.

Le républicain du Kansas a rejoint Sens. Ted Cruz (R-TX), James Lankford (R-OK) et Tommy Tuberville (R-AL) dans une législation qui empêcherait le Pentagone de délivrer une décharge déshonorante au personnel militaire qui a refusé de prendre le vaccin.

« En tant que médecin et vétéran convaincu que le vaccin a sauvé d’innombrables vies, je pense que la vaccination de nos militaires contre le COVID-19 est un effort important ; Cependant, recevoir ou non le vaccin devrait être un choix personnel entre un individu et son médecin », a déclaré Marshall en septembre.

«Les militaires qui refusent de se faire vacciner et sont par la suite séparés du service ne devraient recevoir rien d’autre qu’une décharge honorable. Cela ne fait aucun doute : les héros américains ne devraient pas être traités comme des criminels en raison de leurs choix médicaux personnels », a ajouté le sénateur.

Pas plus tard que la semaine dernière, le sénateur Mike Lee (R-Utah) s’est joint à l’appel pour protéger les militaires des représailles du département de la défense de Biden pour avoir refusé de prendre un vaccin ou pour avoir demandé une exemption de vaccin.

«Les militaires ont été félicités à juste titre pour avoir servi pendant une pandémie et à travers des missions dangereuses. Mais, maintenant, ils sont forcés de partir », a-t-il déclaré.

Le média local KSL ajoute :


Le 25 août, le secrétaire à la Défense Lloyd Austin a ordonné aux départements militaires américains de commencer à administrer le vaccin aux militaires qui relèvent de l’autorité du ministère de la Défense . Ils comprennent des membres en service actif de l’armée, de la réserve prête et des membres de la garde nationale.

Mais les différentes branches de l’armée ne partagent pas des délais similaires pour l’inoculation contre COVID-19 (car chaque branche militaire a reçu une autonomie pour décider d’un délai d’inoculation, comme l’ont rapporté US News et World Report).

Selon Military.com, les troupes en service actif de l’Air Force et de la Space Force ont jusqu’au 2 novembre pour se faire vacciner ; Les marines et les marins ont une date limite du 28 novembre ; et l’armée a jusqu’au 15 décembre.

La Garde nationale de l’armée et la Réserve ont jusqu’au 30 juin 2022 pour se faire vacciner, tandis que les membres de la Garde aérienne et de la Réserve ont jusqu’au 2 décembre.


De toute évidence, le régime Biden essaie de paralyser nos militaires ; la question est, pourquoi un président américain ferait-il cela?


Les sources de cet article comprennent :
Militaire.com
KSLNewsradio.com
Breitbart.com
NaturalNews.com



Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021