A ne pas manquerSocial & Finance

Un projet de loi dans le Maryland permettrait aux mères de tuer leurs bébés jusqu’à 28 jours APRÈS la naissance

Le sénateur William Smith (D-Md.) a proposé une nouvelle législation dans le Maryland qui légaliserait «l’avortement» jusqu’à 28 jours après la naissance d’ un enfant.

Le projet de loi 669 du Sénat, également appelé «loi sur la liberté de la personne enceinte de 2022», prévoit qu’un nouveau-né peut être laissé mourir jusqu’à un mois après sa naissance dans le cas où la «mère» décide qu’elle ne veut plus le garder .

Une audience sur le projet de loi «WOKE» est prévue pour le 15 mars lorsque les législateurs en débattront.

« Le projet de loi propose également une révision de la loi sur le meurtre fœtal / l’homicide involontaire qui servirait à entraver l’enquête sur les décès de nourrissons non liés à l’avortement « , a souligné Olivia Summers, avocate de l’American Center for Law and Justice (ACLJ).

La raison en est liée au libellé de la législation qui interdirait les enquêtes et les poursuites pénales contre les femmes et les professionnels de la santé pour « omission d’agir » en relation avec un « décès périnatal ».

« En d’autres termes, un bébé né vivant et en bonne santé pourrait être abandonné et laissé mourir de faim ou de froid », a déclaré Summers. « Et rien ne pouvait être fait pour punir ceux qui avaient participé à cette mort cruelle. »

Pourquoi les démocrates sont-ils si obsédés par le meurtre de bébés?

Le langage de la législation, a averti Summers, est si peu clair qu’il « empêcherait en fait les enquêtes sur la mort de nourrissons au moins sept jours APRÈS leur naissance, et pourrait s’étendre à des nourrissons aussi âgés que quatre semaines ».

Le code du Maryland ne définit pas actuellement « périnatal ». Une loi de 2020 définit cependant les «soins périnataux» comme la «fourniture de soins pendant la grossesse, le travail, l’accouchement et les périodes post-partum et néonatale».

Selon MedicineNet, la définition officielle est « la 20e à la 28e semaine de gestation » à « 1 à 4 semaines après la naissance ».

Le Maryland a déjà mis en place une loi « Safe Haven » permettant aux parents de nouveau-nés de les remettre à un adulte responsable sans crainte de poursuites. Alors pourquoi le besoin du SB 669, autre que pour étendre la plage de temps pendant laquelle un bébé peut être assassiné ?

« En vertu de la loi Safe Haven, un parent en détresse qui ne peut pas ou ne veut pas s’occuper de son bébé peut renoncer à la garde de son bébé en toute sécurité, sans poser de questions », a déclaré le département des services sociaux du Maryland . « Les nouveau-nés peuvent être laissés dans les hôpitaux ou les postes de police. »

« Il n’y a absolument aucune raison pour que la tentative du projet de loi 669 du Sénat du Maryland d’empêcher une personne qui laisse mourir son bébé de faire l’objet d’une enquête », a écrit Summers dans une analyse du projet de loi.

« Ce projet de loi ne fait qu’exposer davantage le manque total de respect que les défenseurs de l’avortement ont pour la vie humaine innocente. »

Si les démocrates qui poussent la législation veulent vraiment protéger la vie et les femmes, alors tout ce qu’ils auraient à faire serait de prolonger la durée des dispositions de la sphère de sécurité déjà en place. Puisqu’ils ne le font pas, il semblerait qu’ils aient un programme différent.

Ce n’est pas la première fois que des politiciens de gauche proposent une législation visant à accroître l’éligibilité légale au meurtre de bébé. 

Nancy Pelosi (D-Ca.) a tristement bloqué un amendement proposé par le représentant Andy Harris (R-Md.) qui aurait protégé les nouveau-nés survivants d’avortements bâclés contre l’interruption.

« Et si vous n’aimez pas votre enfant de deux ans? » a demandé quelqu’un à LifeSiteNews . « Est-ce que c’est bien de l’assassiner aussi ? Qu’en est-il de votre vieille grand-mère qui n’est plus très utile à personne ? Qu’en est-il du chrétien qui s’est opposé à la confusion des sexes et à l’endoctrinement dans les écoles ? Devraient-ils aussi être réduits au silence de façon permanente ? »

Les sources de cet article comprennent :
LifeSiteNews.com
NaturalNews.com


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.