Un cardinal allemand accuse Bill Gates, George Soros et Klaus Schwab d’avoir utilisé le coronavirus pour créer un État totalitaire mondial - 1 Scandal
Social & Finance

Un cardinal allemand accuse Bill Gates, George Soros et Klaus Schwab d’avoir utilisé le coronavirus pour créer un État totalitaire mondial


Un cardinal allemand a suscité la controverse en affirmant que la pandémie de coronavirus a été utilisée par des gens comme George Soros et Bill Gates pour créer un « État de surveillance » mondial.

La pandémie de Covid-19 a provoqué le « chaos » et « l’agitation » découlant non seulement du « manque de connaissances » sur la transmissibilité et le danger du virus lui-même, mais aussi de la volonté des super-riches de « saisir une occasion de mettre les gens au pas », a déclaré Gerhard Ludwig Mueller dans une interview accordée la semaine dernière à l’Institut Saint-Boniface d’Autriche. Il est un juge de haut rang à la cour du Vatican.

Les élites financières mondiales utilisent désormais la pandémie et les mesures prises par les gouvernements pour lutter contre la propagation du virus pour soumettre les gens à un « contrôle total » et établir un « État de surveillance » mondial, a-t-il ajouté.

Le Saint-Boniface a publié une vidéo montrant une petite partie de l’interview et le cardinal a depuis confirmé à l’agence de presse allemande dpa que la séquence est authentique.

« Les personnes assises sur le trône de leur richesse » y voient une « opportunité de faire passer leur programme », a déclaré le cardinal, citant le cofondateur de Microsoft, Bill Gates, le milliardaire George Soros et le directeur du Forum économique de Davos, Klaus Schwab, parmi les personnes à l’origine du prétendu programme de contrôle mondial.

Le cardinal a ensuite accusé les élites financières mondiales de tenter de faire naître « un homme nouveau » créé « selon leur propre image et ressemblance », ajoutant qu’il ne se souhaiterait pas un tel sort. « Cela n’a rien à voir avec la démocratie », a déclaré l’ancien évêque de Ratisbonne, qui a un jour dirigé la Congrégation pour la doctrine de la foi.

Les déclarations du cardinal, qui ne sont apparues que récemment dans les médias, ont suscité une vague de critiques de la part des médias allemands, qui ont rapidement qualifié ses propos de « théories du complot ».

Certains experts invités par le magazine allemand Der Spiegel et d’autres médias ont déclaré que ses propos pouvaient être interprétés comme une comparaison entre les actions du gouvernement moderne et celles des nazis, dont les crimes sont ainsi « minimisés ».

Ils ont également déclaré qu’une simple mention de Soros dans un tel contexte peut être considérée comme antisémite.


Commentaire 1SCANDAL: Les propos qui visent le diabolique Soros ne peuvent en aucun cas être considéré comme antisémites… D’ailleurs, reste à prouver que cette ordure est réellement juif, et même si c’est le cas, il ne sera pas le seul pourri…! Il n’existe aucune religion, aucune ethnie, aucune race qui n’a pas en ses rangs une ordure, un menteur, un flagorneur ou un meurtrier…  Il faut arrêter de mettre l’antisémitisme à toutes les sauces… Ça devient fatiguant et surtout comique et ridicule, à la longue…



Le Vatican n’a pas commenté les déclarations de Mueller.

Via RT


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021