Politique

Un audit électoral dans le New Hampshire sera peut-être le “pavé dans la mare”


Nous allons éviter de reparler de Maricopa, tant les efforts féroces des démocrates pour arrêter le décompte ont démontré les actes de personnes qui ont véritablement quelque chose à cacher.

Des données manquantes et le non-respect d’une injonction du Sénat mettent en péril l’audit électoral en Arizona

Les événements dans une petite ville du New Hampshire, cependant, sont plus intéressants, car un audit discret peut révéler de graves anomalies électorales qui ont défavorisé les républicains.

Windham, New Hampshire, une ville de 14 853 habitants, est depuis longtemps un bastion républicain solide dans un État par ailleurs démocrate. Comme c’était le cas dans tout le New Hampshire, il s’est appuyé sur les machines AccuVote pour collecter et compter ses votes 2020.

À la fin des élections à Windham, Kristi St. Laurent, la candidate démocrate , avait perdu par seulement 24 voix. Avec cette marge si proche de la victoire, elle a naturellement exigé un recomptage manuel.

Le recomptage manuel a révélé quelque chose de particulier: Kristi Saint-Laurent n’avait pas perdu par 24 voix, elle avait perdu par 420 voix. Lors d’une petite élection, cela signifiait que sa marge de défaite n’était pas de 0,005% mais était plutôt de 9,6%, ce qui est une perte importante.


Ce même recomptage a révélé une anomalie encore plus grande : dans tous les domaines, à chaque élection de Windham, les républicains avaient été lésés et les démocrates avaient été surestimés:

Ce genre de chiffres exigeait manifestement un recomptage complet, ce qui se passe actuellement à Windham. Et comme avec les comptes et les récits d’ailleurs, des choses amusantes se produisent – pas drôles-ha-ha, mais drôlement particulières :

“Une équipe d’audit envoyée pour mener un examen des résultats des élections de 2020 à Windham, NH, a assez bien démarré le processus mardi. Mais mercredi, ils ont rencontré un problème majeur: les caméras de diffusion en direct qui diffusaient la salle d’audit 24 heures sur 24 sont restées hors ligne pendant près de 90 minutes, occultant potentiellement toute intervention problématique.


L’équipe a décidé jeudi matin de ré-inspecter les bulletins de vote devant la caméra dans le but de maintenir la confiance des observateurs dans leur processus. Ils devaient déterminer si les machines avaient été altérées pendant la nuit lorsque les caméras s’étaient mystérieusement éteintes.


Même si l’échec de la caméra n’est rien, les déficits républicains constants ne peuvent être ignorés comme une série d’erreurs aléatoires. Lorsqu’une «erreur» s’exécute à plusieurs reprises dans une seule direction sur une série d’événements séparés, la main de l’homme devient apparente.”

Le New Hampshire a été attribué à  Biden, mais si l’erreur a été commise à l’échelle de l’État – c’est-à-dire si les républicains ont été sous-comptés et les démocrates sur-comptés dans chaque comté – peut-être Biden n’a pas gagné le New Hampshire. Et s’il n’a pas gagné dans le New Hampshire, il n’a peut-être pas non plus gagné dans d’autres États où il est sorti gagnant…

Cet audit de Windham sera-t-il le pavé dans la mare qui va éclabousser la légitimité des dernières élections ? Quoi qu’il en soit, il devrait très bientôt faire  gronder la polémique !


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021