Information

Twitter a suspendu les comptes de campagne de Zemmour et Le Pen. Une indéniable censure politique

Le coup politique de Twitter vendredi soir contre les comptes de campagnes politiques associés aux candidats présidentiels français, Marine Le Pen et Éric Zemmour, est un acte de censure stupéfiant qui met en évidence la partialité politique des GAFAM.

Moins de 24 heures après que le président français, Emmanuel Macron, ait annoncé sa candidature à la réélection, Twitter s’est révélé au service de sa campagne à travers la suspension des comptes du directeur adjoint de la campagne de Marine Le Pen, Jean-Philippe Tanguy, de son responsable de communication, Alexandre Loubet, ainsi que de multiples comptes liés à la campagne d’Eric Zemmour, y compris tous les comptes associés à la Génération Z, le mouvement de jeunes militants Reconquête!

« Exactement comme nous l’avions prédit, Twitter s’en prend aux adversaires de Macron, et en particulier aux partisans d’Éric Zemmour. Les géants de la Big Tech comme Twitter et Facebook utilisent depuis longtemps la censure comme outil pour faire taire les opposants politiques, mais nous ne pensions tout simplement pas que ça deviendrait aussi évident », a déclaré Jason Miller, directeur général de GETTR.

« Le chef de Twitter France, Damien Viel, doit une explication aux Français pour cette attaque dangereuse contre l’intégrité de l’élection présidentielle. Il est clair maintenant que les Français ne peuvent pas leur faire confiance pour diffuser des informations honnêtes autour de l’élection.

GETTR sera la meilleure plateforme pour recevoir toutes les nouvelles au sujet des prochaines élections, y compris le suivi en direct de rassemblements politiques, le reportage d’événements que les médias traditionnels ne montreront pas, des débats exclusifs sponsorisés, et la communication directe et non filtrée avec tous les candidats principaux.

Aujourd’hui, GETTR compte près de cinq millions d’utilisateurs. Pour n’en citer que quelques-uns, les Journalistes André Bercoff et Eric Morillot évidemment, le conférencier et essayiste Idriss Aberkane, l’avocat Fabrice Di Vizio, la comédienne Béatrice Rosen et les politiques Eric Zemmour, candidats à l’élection présidentielle française, Jordan Bardella, Président du Rassemblement National, Louis Aliot, Maire de Perpignan, David Rachline, Maire de Fréjus, Stéphane Ravier, Sénateur, Thierry MarianiFlorian Philippot, ou Jérôme Rivière, députés au Parlement européen, et beaucoup d’autres, ont rejoint la plateforme.

Des comptes suspendus par erreur

Le fameux message « Compte suspendu. Twitter suspend les comptes qui enfreignent les Règles de Twitter » est apparu en effet sur celui de Génération Z et de Zemmour TV, soutiens au candidat de Reconquête ! pendant plusieurs heures, avant qu’ils ne soient rétablis. Etaient également concernés des membres du Rassemblement national comme Jean-Philippe Tanguy, directeur adjoint de la campagne de Marine Le Pen, ou Alexandre Loubet, directeur de la communication du RN.


Un porte-parole de Twitter a expliqué à l’AFP que les règles du réseau social avaient « été appliquées par erreur pour certains comptes ».

« Les comptes en question sont en train d’être rétablis. Nous avons un processus dédié pour faire appel d’une action prise par Twitter si les propriétaires d’un compte estiment qu’une action a été prise par erreur », a-t-il précisé.

Eric Zemmour et son entourage ont dénoncé une « censure » à 37 jours du 1er tour de l’élection présidentielle. Samuel Lafont, le responsable numérique, a dénombré « 18 comptes suspendus » dont celui de Génération Z, le mouvement de jeunesse du candidat ou des comptes favorables à Zemmour en anglais et en espagnol.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com © elishean/2009-2022

Articles connexes