Trump a fait le serment de se venger de Mark Zuckerberg lors de l’élection présidentielle de 2024 - Scandal
Politique

Trump a fait le serment de se venger de Mark Zuckerberg lors de l’élection présidentielle de 2024


Au sujet de Facebook, Donald Trump a juré de se venger de Mark Zuckerberg “quand il reviendra à la Maison Blanche”, car il se présentera à l’élection de 2024.

Après que Facebook lui a interdit l’utilisation de ses plateformes jusqu’en janvier 2023, l’ancien président a réagi avec colère au PDG du géant des médias sociaux.

Et dans la dernière déclaration de M. Trump sur le bannissement, il lui a été fortement recommandé de se représenter à la présidence après la défaite de la Maison Blanche face à Joe Biden après un post unique en novembre dernier.

“La prochaine fois que je serai à la Maison Blanche, il n’y aura pas de dîner avec Mark Zuckerberg et sa femme à sa demande. Ce ne sera que du business !” a déclaré M. Trump vendredi.

Il s’agit de la deuxième déclaration de M. Trump en quelques heures, dans laquelle il avait déjà qualifié d’”insultants” les partisans de l’interdiction et accusé l’entreprise technologique de “les censurer et de les réduire au silence”.

Facebook a annoncé une interdiction de deux ans pour M. Trump et a déclaré qu’il ne reviendrait sur sa plateforme que si “la menace pour la sécurité publique est réduite.”


Le conseil de surveillance indépendant de Facebook a soutenu la suspension initiale de M. Trump le mois dernier, mais il a critiqué l’entreprise pour la durée indéterminée, ce qui a incité M. Zuckerberg à introduire de nouvelles règles.

M. Trump a été suspendu par Facebook après une attaque contre le Capitole américain le 6 janvier, ses partisans ayant tenté d’empêcher M. Biden de confirmer sa victoire.

Malgré une série de défaites nationales légitimes après sa défaite aux élections, il continue à prétendre faussement que l’élection lui a été “volée” sans fournir aucune preuve.


Il pourrait maintenant préparer M. Biden à un procès en 2024, malgré un soulèvement sanglant et en étant le seul président de l’histoire du pays à être destitué deux fois.


M. Trump, qui aura 78 ans le jour de son investiture en janvier 2025, n’a pas non plus été condamné par la cour de destitution du Sénat et pourrait se représenter.

“Il y a un intérêt constant et constant qui le pousse à participer à l’élection de 2024, mais il n’est pas pressé de prendre une décision. Et il le fera quand il en aura besoin”, a déclaré son porte-parole Jason Miller à l’Associated Press.

M. Trump a entamé son retour en politique par un discours à la Conférence d’action politique des conservateurs de droite en Floride en février et se rendra en Caroline du Nord ce week-end pour s’adresser à la Convention nationale républicaine.


Il devrait prendre la parole lors d’un événement de la CPAC au Texas le mois prochain, et ses assistants ont parlé d’organiser des rassemblements en Floride, en Géorgie et dans l’Ohio au cours de l’été.

Facebook suspend Donald Trump pour deux ans


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021