A ne pas manquerSocial & Finance

Si vous êtes Canadien, vous devez devenir « bispirituel »… Ça veut dire quoi?

Les autorités canadiennes en matière de genre font pression pour l'inclusivité «bispirituelle» mais ne peuvent même pas définir le mot.

Le terme bispirituel est celui que les Canadiens entendent beaucoup ces jours-ci, mais peu savent réellement ce que cela signifie.

Il s’avère que c’est parce qu' »il n’y a aucun moyen de définir le terme », selon un document produit par la Fédération des enseignantes et des enseignants de l’élémentaire de l’Ontario (EFTO).

« Beaucoup d’Américains me demandent ce que signifie » bispirituel « . Le fait est que même les Canadiens ne le savent pas, et nous n’avons pas le droit de demander. J’étais donc intéressé par ce document de 30 pages sur le Hélas, la page 10 nous informe qu’il n’y a aucun moyen de définir le terme « , a tweeté le rédacteur en chef de Quillette, Jon Kay.

2SLGBTQI+ un nouveau code barre…!?

L’abréviation 2S apparaît maintenant au début de l’alphabet de l’inclusivité qui ne cesse de croître au Canada.

Dans son récent plan d’action 2SLGBTQI+ de 100 millions de dollars , le gouvernement Trudeau a annoncé qu’il « adopterait et encouragerait l’utilisation générale du terme et de l’acronyme plus inclusifs 2SLGBTQI+ », ignorant le fait qu’il s’agit d’un sigle et non d’un acronyme.

« L’acronyme « 2S » au premier plan reconnaît les personnes bispirituelles comme les premières communautés 2SLGBTQI+ », poursuit le plan d’action.

Alors qui sont ces personnes bispirituelles et quelle est leur histoire?

Le document EFTO indique que le terme provient « d’une vision vécue par le Dr Myra Laramee en 1990 » et signifie « avoir la capacité d’être neutre à travers l’objectif d’avoir un esprit à la fois féminin et masculin ». D’autres l’attribuent à l’activiste queer Albert McLeod.

Le terme est « une traduction du terme anishinaabemowin, niizh manidoowag (niizh-two, manidoo-spirit) qui fait référence à une personne qui incarne à la fois les esprits masculin et féminin », mais « a une gamme variée d’expressions, selon l’individu, contexte communautaire, culturel ou linguistique ».

« Essayer d’encapsuler tout ce qui est inclus dans la traduction d’une langue autochtone vers l’anglais est limitatif », nous dit-on. « Certains peuples autochtones peuvent utiliser le terme pour identifier l’orientation sexuelle tandis que d’autres peuvent l’utiliser pour indiquer une incarnation de deux esprits (masculin et féminin), et d’autres encore peuvent s’identifier à tout ce qui précède, ou à une autre compréhension plus culturellement spécifique . »

Le document visant à éduquer les enseignants du primaire sur la « bispiritalité ou indigiqueer folx » poursuit en disant « que toute discussion sur les significations multiples et complexes du concept bispirituel doit être centrée sur les Autochtones, propre à la nation, tout en étant fondée sur les visions du monde autochtones, les façons de connaître et être. »

Mais la vérité est que de nombreuses cultures indigènes n’avaient pas de concept de « bispiritualité », et dans celles qui avaient quelque chose qui ressemblait à ce nouveau terme influencé par la théorie queer, il était largement réservé aux hommes non conformes au genre, la plupart probablement ceux qui grandiraient pour devenir homosexuels.

Les femmes « bispirituelles » semblent être extrêmement rares dans les récits historiques.

Une enquête récente sur les aiguillages de jeunes vers les dix principales cliniques pédiatriques sur le genre au Canada a montré que les jeunes autochtones représentaient 18,8 % des aiguillages alors qu’ils ne représentaient que 7,7 % de la population enfantine.

Près de 80 % des références étaient des femmes et 62,3 % d’entre elles ont commencé à prendre des bloqueurs de puberté lors du premier rendez-vous.

Mia Ashton
The Post Millennial


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.