Information

Rumble annonce la couleur « Comme @elonmusk, je ne déplacerai nos objectifs pour aucun gouvernement étranger »

Rumble dit qu'il ne déplacera pas ses objectifs politiques pour apaiser les exigences de censure de la France

La plate-forme vidéo en pleine croissance Rumble, basée aux États-Unis, a refusé de céder aux demandes de la France de censurer les sources d’information russes telles que RT France et Sputnik.

Rumble a plutôt choisi de retirer ses services de France plutôt que de se conformer à la commande.

« Le gouvernement français a exigé que Rumble @rumblevideo bloque les sources d’information russes. Comme @elonmusk, je ne déplacerai nos objectifs pour aucun gouvernement étranger », a tweeté le PDG de Rumble, Chris Pavlovski.

Dans un communiqué, Rumble a déclaré que « le gouvernement français a exigé que nous supprimions certaines sources d’information russes de Rumble ».

Rumble a souligné son engagement en faveur de la liberté d’expression, ajoutant :

« Dans le cadre de notre mission de restauration d’un Internet libre et ouvert, nous nous sommes engagés à ne pas déplacer les objectifs de nos politiques de contenu. Les utilisateurs ayant des vues impopulaires sont libres d’accéder à notre plate-forme aux mêmes conditions que nos millions d’autres utilisateurs.

Rumble a déclaré qu’il désactivait l’accès aux utilisateurs en France pendant qu’ils envisageaient de contester la légalité des demandes du gouvernement.

Le journaliste Glenn Greenwald, qui a une émission sur Rumble, a pesé sur la décision.

« Si Rumble obéissait à l’ordre de censure de la France – comme le font souvent les grandes entreprises technologiques – cela signifierait que les Américains ne pourraient accéder qu’aux voix et opinions que les gouvernements étrangers (UE, Chine, Iran, etc.) autorisent à diffuser. »

Il y a plusieurs mois, l’Union européenne (UE) a imposé des sanctions à la Russie, notamment en interdisant à RT et Spoutnik d’être diffusés dans les pays membres. Les deux médias ont été accusés de diffuser de la propagande russe sur l’invasion de l’Ukraine .

Les chaînes ne sont pas autorisées à la télévision ou en ligne dans les pays de l’UE. Cependant, ils ont contourné les sanctions via des plateformes en ligne qui ne sont pas basées dans l’UE.

Le mois dernier, le président français Emmanuel Macron a reconnu les difficultés à bloquer RT et Spoutnik du pays, car les citoyens français avaient toujours des moyens en ligne d’accéder au contenu.

« Nous utilisons l’arme informationnelle et la Russie le faisait même avant en diffusant de la propagande sur les réseaux sociaux, à travers des canaux de propagande que nous avons coupés sur notre sol mais continuons toujours à trouver des canaux à diffuser », a déclaré Macron dans une interview diffusée par France 2.

Rumble se décrit comme une plate-forme vidéo neutre à forte croissance avec une infrastructure indépendante qui est « immunisée contre l’annulation de la culture » – et une plate-forme ayant pour mission de restaurer Internet à ses racines.

Reclaim The Net


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.