A ne pas manquerBiotechnologie & Santé

Quatorze jeunes médecins canadiens meurent après s’être fait vacciner

Ceci est une liste de seulement les docs dont mon ami médecin au Canada a entendu parler passivement. Au cours des 30 dernières années, il n’a jamais entendu parler d’un seul décès comme celui-ci. Pas une. Il y en a maintenant 14.

Résumé

Un ami médecin au Canada a entendu parler de 14 décès de médecins canadiens au cours des 9 derniers mois. Il pratique depuis 30 ans. Il n’a jamais entendu parler de tels décès auparavant. Zéro. Pourquoi entend-il maintenant tout à coup parler de tant de décès, et ces décès surviennent tous très peu de temps après la vaccination.

Les vérificateurs des faits nous assurent tous que ce n’est qu’une simple coïncidence. Les médecins canadiens continuent de croire ce qu’on leur dit de croire. Je prédis que les prochains coups seront encore pires.

Malheureusement, je ne pense pas que les médecins canadiens vont jamais comprendre cela.

Introduction

Les médecins canadiens ne cessent de faire la queue pour se faire vacciner afin d’être protégés contre une maladie facilement traitable avec une combinaison de médicaments ayant peu ou pas d’effets secondaires.

Un ami médecin au Canada a remarqué passivement la mort prématurée de médecins au Canada peu de temps après avoir été forcés de recevoir les troisième et quatrième doses du vaccin. Il m’a envoyé ces images ci-dessous qui lui ont été envoyées. Il ne les recherche pas de manière proactive. Il y en a probablement beaucoup plus qu’il ne sait pas.

Ce qui est étonnant, c’est qu’il s’agit d’un vaccin qui, selon cette étude du CDC , vous empêche presque de mourir après le vaccin. Pourtant, ces médecins sont tous morts peu de temps après le coup de feu.

Apparemment, aucun des décès n’a été couvert dans les grands médias canadiens, alors j’ai pensé que vous devriez être au courant.

Il y a eu une couverture de six décès récents dans Health Impact News : 6 médecins canadiens sont décédés dans les 2 semaines après le 4e rappel COVID pour les employés commencés dans un hôpital .

Permettez-moi d’être très clair. Vous ne pouvez pas faire mourir 6 médecins canadiens dans les 2 semaines suivant le vaccin s’il n’y a pas de problème avec le vaccin. Période. Arrêt complet. Chacun d’eux est un événement très rare. Les avoir regroupés comme celui-ci est un signe certain que les vaccins les ont tués. Tout scientifique honnête commencerait par cette hypothèse comme l’hypothèse la plus évidente et ne la rejetterait que s’il y avait des preuves convaincantes du contraire.

14 décès de jeunes médecins au cours des 9 derniers mois, tous peu de temps après la piqûre

Au 6 août 2022, mon ami médecin n’est au courant que de ces 14 décès cette année.

Devinez combien de décès similaires (jeunes médecins mourant de manière inattendue) a-t-il remarqués au cours des 30 dernières années dans la pratique ? Ouais, zéro.

Bref, ce vaccin est un désastre et la preuve est aux yeux du public.

Vont-ils arrêter les injections ? Bien sûr que non.

Selon les vérificateurs des faits , aucun de ces médecins n’est mort des coups de feu, ils sont tous morts d’autres causes. Euh. Le vaccin tue toujours les gens en arrêtant leur cœur, leur cerveau, etc., donc on dirait toujours qu’ils sont morts d’autre chose parce qu’ils l’ont fait.

Mais lorsque des personnes normalement en bonne santé meurent soudainement comme ça en succession rapide, vous êtes totalement hypocrite si vous excluez le vaccin comme l’instigateur probable du décès.

Ce que les vérificateurs des faits omettent de souligner, c’est que dans de nombreux cas, les maladies ont souvent commencé après la première injection de vaccin, puis se sont aggravées avec des injections progressives. D’une manière ou d’une autre, ils manquent toujours ce point que le vaccin a accéléré la mort. Le fait que tous ces médecins soient morts à proximité des coups de feu est tout simplement trop fortuit.

Les médecins canadiens continueront de croire au récit « sûr et efficace » parce que c’est ce à quoi ils sont formés : faire confiance aux autorités

Mes amis médecins au Canada ne peuvent tout simplement pas croire à quel point leurs collègues ont subi un lavage de cerveau. Zéro décès en 30 ans, maintenant tout d’un coup 14 décès en 9 mois chacun survenant peu de temps après leurs vaccinations. Allez. Ce n’est pas de la malchance. Certainement pas.

Les médecins canadiens continueront d’ignorer les statistiques, de croire les « vérificateurs de faits » et de faire la queue pour les injections. Cela empirera au prochain tour.

14 médecins canadiens décédés après avoir reçu le vaccin

Il n’y a pas que les médecins qui sont touchés

Les médecins, les athlètes, les célébrités sont tous très visibles.

Mais ce « problème » arrive à presque tous ceux qui sont conscients de ce qui se passe autour d’eux.

Le point clé est que le nombre d’événements est tout simplement trop élevé dans la catégorie des médecins. 

Ces médecins mourant tous peu de temps après le coup suggèrent qu’une hypothèse très probable serait que le coup les a tués, par exemple, en accélérant leur état de santé existant, ou en créant un nouvel état de santé, ou par une mystérieuse mort subite.

Ainsi, même s’il se peut qu’un ou peut-être deux des décès ne soient que des coïncidences, il y a de fortes chances que les autres ne le soient pas.

Steve Kirsch
stevekirsch.substack.com


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.