Biotechnologie & Santé

Pourquoi un VAX? Le taux de survie au COVID pour les moins de 20 ans est de 99,9987%


97,1 % des plus de 70 ans qui ne sont pas dans des maisons de soins survivent.

Le professeur John Ioannidis (photo ci-dessus), épidémiologiste de renom, a publié une nouvelle étude qui conclut que le taux de survie des personnes de moins de 20 ans qui contractent le COVID est de 99,9987 %.


Les données utilisées dans l’étude ont été recueillies avant l’avènement des programmes de vaccination de masse, ce qui signifie que les chiffres s’appliquent aux personnes non vaccinées.

Ioannidis a précédemment publié une analyse des études de séroprévalence (anticorps) de 2020, qui lui a permis de révéler que le taux de létalité de l’infection par le COVID dans le monde était d’environ 0,15 %. En Europe, ce taux était de 0,3 % à 0,4 %, tandis qu’en Afrique et en Asie, il était de 0,05 %.

Le professeur a maintenant publié de nouvelles informations qui ventilent les taux de mortalité par infection en fonction de l’âge.

« À partir de l’analyse de 25 enquêtes de séroprévalence menées dans 14 pays, le professeur Ioannidis et son collègue ont constaté que le RIF variait de 0,0013 % chez les moins de 20 ans (environ un sur 100 000) à 0,65 % chez les sexagénaires »écrit Will Jones.

« Pour les personnes de plus de 70 ans qui ne sont pas dans une maison de soins, il était de 2,9 %, et passait à 4,9 % pour toutes les personnes de plus de 70 ans. Cela signifie que même pour les personnes âgées, plus de 95 % des personnes infectées survivent – 97,1 % si l’on considère les personnes qui ne sont pas dans une maison de soins. Chez les plus jeunes, le risque de mortalité est bien moindre, puisque 99,9987 % des moins de 20 ans survivent à une attaque du virus. Ces taux de survie incluent les personnes souffrant de problèmes de santé sous-jacents, de sorte que pour les personnes en bonne santé, les taux seront à nouveau plus élevés (et les taux de mortalité plus faibles). »

Les auteurs de l’étude ont conclu que les données reflètent la réalité, à savoir que le taux de létalité de l’infection par le COVID est nettement inférieur aux estimations rapportées précédemment.

« Les résultats de l’étude confirment que le Covid est une maladie bénigne dans tous les cas, sauf une petite minorité. Avec Omicron qui réduit encore plusieurs fois la gravité de la maladie, même les partisans du confinement devraient être en mesure d’accepter que ce virus est bien en dessous d’un niveau où les restrictions sont justifiables », écrit Jones.

Les résultats de l’étude remettent une fois de plus en question la rationalité de l’administration des vaccins COVID-19 aux jeunes et aux enfants.

Source


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci

Tous les effets du vieillissement ont une cause commune :

Le raccourcissement de vos télomères.  

L'Epitalon provoque la production par la glande pinéale d'une enzyme qui reconstruit donc rallonge les télomères....

www.epitalon-sante.com

 

1scandal.com © elishean/2009-2022


Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.