Politique

Pourquoi l’Iran milite-t-il autant pour une victoire de la Russie?

Bizarre, si la Russie est l’ultime obstacle contre l’islam !

Les conseillers du Guide suprême affirment que la République islamique doit soutenir la Russie en Ukraine parce que celle-ci combat un ennemi commun : l’alliance occidentale.

Lorsqu’il a accueilli le président russe Vladimir Poutine en visite le mois dernier, le guide suprême iranien Ali Khamenei a déclaré à son invité que Moscou « s’est défendu à juste titre en envahissant l’Ukraine ».

Khamenei a déclaré :

« Les Occidentaux sont totalement opposés à une Russie forte et indépendante » et a qualifié l’alliance de l’OTAN de « créature dangereuse ».

Il a poursuivi son discours en affirmant, probablement sur la base d’un message que Mohammed lui a transmis dans son voyage nocturne (je suis ironique) que :

« l’OTAN ne connaît pas de limites et qu’il aurait provoqué cette même guerre, avec la Crimée comme prétexte, si Poutine n’avait pas agi le premier ».

1 Hossein Shariatmadari, le rédacteur en chef du journal conservateur Téhéran Kayhan, qui reflète la pensée du Guide suprême, a écrit dans un éditorial (1) après la visite de Poutine et a évoqué une « perspective céleste » qui pourrait voir les réalités derrière « le rideau » de la guerre.

« Khamenei, écrit l’éditeur, sait que si l’Amérique devait gagner cette guerre, l’Iran deviendrait sa prochaine cible, c’est pourquoi il considère la ‘résistance’ russe en Ukraine comme liée à la propre sécurité du régime iranien ».Et il conclut, en référence à Khamenei : « logiquement et naturellement, il soutient [Poutine]. »

« La Russie et la Chine sont les puissances importantes et indépendantes opposées à l’expansionnisme américain et occidental«

2 Un conseiller en Affaires étrangères de Khamenei, Aliakbar Velayati, a déclaré (2), avec l’autorisation du guide suprême, que la Chine et la Russie étaient les « vrais amis » de l’Iran et constituaient, aux côtés de la République islamique, trois « puissances importantes et indépendantes opposées à l’expansionnisme américain et occidental » et des membres clés du « mouvement des non-alignés. »

Lui aussi a soutenu les déclarations de Khamenei en faveur de la guerre de la Russie contre l’Ukraine.

3 Le site Internet Jahan News (3) a observé que la position du Guide suprême sur l’Ukraine et sa décision de fournir des drones à la Russie montraient qu’il était conscient de la nécessité d’une « opposition intelligente à l’alliance de l’OTAN » et qu’il soutenait « toutes les initiatives » qui feraient reculer l’OTAN de ses « bastions orientaux ».

Le même commentaire a été republié dans Javan, un journal affilié aux Gardiens de la révolution.

Il n’est pas surprenant qu’une partie de l’objectif de Poutine en visitant Téhéran était d’entraîner le régime iranien dans sa guerre, comme Kayhan London l’a observé ailleurs.

Le soutien déclaré de Khamenei à la guerre, et le soutien des médias iraniens à ses déclarations, pourrait être un prélude aux prochaines actions de Téhéran avec le Hezbollah en Syrie et le Jihad islamique à Gaza, que la Russie a soutenu contre Israël lors de « l’opération Aube » de début août 2022.

4 Des arguments similaires sont utilisés par l’Iran aujourd’hui avec l’Ukraine : l’invasion est devenue une « position défensive avancée » pour la République islamique, car « Poutine se bat réellement pour défendre un front qui inclut l’Iran islamique ».

Pour l’entourage de Khamenei, l’Ukraine est « la profondeur stratégique de la République islamique contre l’OTAN. »

Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Notes :


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.