A ne pas manquerInformation

Pizza Hut rejoint la tendance PIZZAGATE…

Pizza Hut propose un livre sur les drag-queens pour le programme de lecture d’été des enfants

La chaîne de restaurants Pizza Hut est la dernière entreprise en date à s’immiscer dans les questions politiques qui divisent, en faisant la promotion cet été d’un livre pour enfants mettant en scène un jeune garçon qui se travestit.

Depuis 1984, Pizza Hut a mis en place un programme de lecture pour les classes de la maternelle à la sixième année, appelé « BOOK IT ! », qui incite les enfants à lire une liste de livres pour obtenir des récompenses, comme des pizzas gratuites.

Pour célébrer le mois de la fierté des lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et queers (LGBTQ), la chaîne de restauration rapide appartenant à Yum ! Brands a ajouté « Big Wig » (Grosse Perruque), qui raconte l’histoire d’un jeune garçon qui participe à un concours de travestis dans son quartier.

Les éditeurs, Simon et Schuster, ont déclaré que le livre « célèbre l’expérience universelle de l’enfance, qui consiste à se déguiser, et la confiance qui accompagne le fait d’enfiler un costume ».

« Et cela va plus loin, en reconnaissant que, parfois, s’habiller différemment de ce que l’on attend de nous est la façon dont nous devenons le plus authentique et le meilleur de nous-mêmes », poursuivent les éditeurs.

L’auteur du livre, Jonathan Hillman, diplômé de l’université Hamline dans le cadre du programme d’écriture pour enfants et jeunes adultes, a tweeté que son livre était présenté dans le club de lecture pour jeunes enfants de Pizza Hut.

Le site web de BOOK IT ! indique que le livre est destiné aux enfants de la maternelle à 3 ans.

Les détracteurs de ce livre pour enfants ont suggéré un boycott pour cause de corporatisme de mauvais goût.

Certains ont souligné qu’il s’agissait d’un « plan pour endoctriner les enfants ». À un si jeune âge, les cerveaux des enfants sont comme des éponges qui absorbent tout ce qui les entoure…

Cet activisme n’a rien de surprenant puisque Pizza Hut appartient à Yum ! Brands. Le mois dernier, Taco Bell, qui appartient également à Yum ! a lancé le « Taco Bell Drag Brunch » dans certaines cantinas Taco Bell aux États-Unis.

On dirait que les dirigeants de Yum ! poussent le militantisme woke à travers ses chaînes de restauration rapide. Les conséquences pourraient être graves pour Yum !, car les Américains sont de plus en plus scandalisés par le fait que les messages des entreprises et des gouvernements s’adressent à leurs enfants.

Même l’ancien PDG de McDonald’s, Ed Rensi, en a assez de l’activisme des entreprises « woke », et a récemment déclaré : « Les entreprises n’ont pas à se situer à droite ou à gauche parce que… leur seul travail est de constituer un capital pour les investisseurs. »

Outre Pizza Hut, la société Ben & Jerry’s, gérée par les libéraux, a lancé une campagne médiatique multi-états avec des panneaux d’affichage pour combattre la législation anti-trans dans plusieurs États, comme la Floride. Voici un exemple d’un des panneaux d’affichage en Géorgie.

Et ce ne sont pas seulement les entreprises américaines wokes qui se heurtent à des obstacles. Le gouvernement du Koweït a convoqué un haut diplomate américain à l’ambassade des États-Unis au Koweït pour avoir tweeté un drapeau arc-en-ciel pour célébrer le mois des fiertés.

Jusqu’où va-t-on aller ?

Les entreprises américaines et le gouvernement des États-Unis s’acharnent à répandre un programme de lutte contre le racisme.

Le podcasteur Joe Rogan a qualifié de « malades mentaux » les cadres et les employés des entreprises wokes.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.