A ne pas manquer Politique

Peuvent-ils vraiment arrêter Donald Trump?


Depuis longtemps, les gauchistes fantasment sur l’arrestation de Donald Trump, sa mise en examen et son procès. Eh bien, ils fantasment à ce sujet… de nouveau.

L’enquête du procureur général de l’État de New York sur la Trump Organization n’est désormais “plus de nature purement civile”, a confirmé Fabien Levy, le porte-parole de la procureure générale de New York Letitia James, à Politico par courriel.

“Nous enquêtons désormais activement sur la Trump Organization à titre pénal, avec le procureur de Manhattan, et nous n’avons aucun commentaire supplémentaire à faire pour le moment.”

Il est important que les observateurs politiques, les républicains, les patriotes et les militants sachent ce qui se passe ici. Plus de détails sont nécessaires pour armer correctement le lecteur face à cette dernière bourrasque vendue comme un ouragan.

Les gauchistes sont si enthousiastes à l’idée de l’arrestation imminente de Trump que le gouvernement du comté de Palm Beach prévoit d’arrêter l’ancien président dans son complexe de Mar-a-Lago, situé dans la ville mondaine de Palm Beach, en Floride.

Selon Politico :


Les responsables de l’application de la loi du comté de Palm Beach, en Floride, se sont activement préparés à la possibilité que le procureur du district de Manhattan, Cy Vance, puisse inculper l’ancien président Donald Trump pendant qu’il se trouve à Mar-a-Lago, selon deux hauts fonctionnaires du comté impliqués dans les sessions de planification. Parmi les sujets abordés lors de ces réunions : comment gérer les épineux problèmes d’extradition qui pourraient survenir en cas d’inculpation.

Les gens sensés pensent-ils que les responsables locaux du comté restent assis à faire des plans pour quelque chose qui pourrait arriver et que d’autres géreraient ? Pour des crimes comme ceux-ci, un accusé peut se rendre ou se présenter au tribunal.

Si l’État de New York émettait un acte d’accusation, l’arrestation de Trump nécessiterait l’ouverture d’un dossier en Floride avec son gouverneur, Ron DeSantis, exécutant l’acte d’accusation par l’intermédiaire de la police de l’État.

Le gouvernement du comté de Palm Beach ne serait pas impliqué. Les services secrets s’occuperaient des événements environnants.

Alors pourquoi Palm Beach excite les médias sur quelque chose qui n’est pas vraiment son affaire? Parce que l’illusionniste distrait le public en l’incitant à regarder ailleurs.

Il s’agit d’un coup de théâtre qui vise toujours la même tactique ratée : l’establishment tente de récupérer les électeurs de Trump pour obtenir leur soutien à des Mitt Romney, Bob Dole, John McCain, Bush, etc. Si les électeurs de Trump le voyaient être emmené avec des menottes, retomberaient-ils amoureux de Mitch McConnell, Paul Ryan et John Kasich ?

L’establishment oublie que les électeurs n’ont jamais aimé les républicains liés à l’État profond.

Premièrement, New York enquête sur “The Trump Organization” (“TTO”), une entreprise, et non sur Donald Trump, l’individu. Les entreprises peuvent être accusées de crimes.

Par conséquent, Donald J. Trump va-t-il être arrêté ? Non…!

Deuxièmement, qu’est-ce que cela signifie que l’enquête est maintenant une enquête “criminelle” ?

Rien. Tout au plus, cela signifie que certaines personnes de différents bureaux au bout du couloir ont été appelées et qu’on leur a demandé : “Eh bien, que pensez-vous de cela ?”.


Troisièmement, les procureurs de New York vont-ils inculper la Trump Organization ? Oui.

Parce que c’est New York, où le grand jury et le petit jury (de jugement) sont tirés des électeurs majoritairement démocrates, et où les procureurs et les juges sont tous imbibés d’un seul parti politique, il est probable qu’ils vont inculper TTO.

Personne ne peut les arrêter.

Quatrièmement, cet acte d’accusation est-il dangereux ? Probablement pas. Il y aura un procès que les procureurs perdront à la fin (ce qui peut être dans un an ou deux).

Cinquièmement, est-ce important ? Non. Trois mots : Prescription.

La prescription est l’un des très rares moyens de défense qui sont objectifs et non discrétionnaires. Un juge n’a pas le choix. Une fois que la prescription est invoquée, l’ensemble du projet s’arrête net.


Tout ce sur quoi le procureur de New York enquête a expiré il y a des années ou des décennies. Le délai de prescription est de trois à six ans selon la loi de l’État de New York, en fonction du type de crime allégué.

Les rumeurs que nous avons entendues concernent des événements survenus dans les années 1990. Bien que Trump n’ait pas mis en place un blind trust*, à l’été 2015, Trump a remis TTO à ses enfants pour qu’ils le gèrent.

*un arrangement financier dans lequel une personne occupant une fonction publique confie l’administration d’intérêts commerciaux privés à une fiducie indépendante afin d’éviter tout conflit d’intérêts. Dans le cadre de la fiducie, le propriétaire ne sait pas comment les actifs sont gérés.

Cela fait donc près de six ans que Donald J. Trump n’a même pas géré TTO. Ses enfants peuvent vouloir revoir leurs actions… Mais ce que la gauche veut, c’est l’ancien président menotté.

Attendez-vous à d’autres hurlements, alors que les espoirs irréalistes des gauchistes seront déçus une fois de plus.

Sixièmement, les avocats de Trump pourraient-ils tout faire foirer ? Oui. Tout ici suppose que les avocats de Trump répondent efficacement.

Les avocats de Trump devraient avoir des motions pour annuler tout acte d’accusation déjà prêtes dans leurs porte-documents. Où qu’ils soient à New York ou dans le pays, ils devraient être en mesure de déposer une motion d’annulation dans l’heure qui suit… avant que les démocrates aient le temps de lancer des discussions sur son arrestation.

Septièmement, contrairement au secrétaire au Trésor d’Obama, Timothy Geithner, Trump ne fait pas ses propres impôts. Si quelque chose ne va pas, la faute en revient aux avocats, comptables, évaluateurs immobiliers, conseillers financiers, etc. Parce que c’est leur travail de dire à Trump et à TTO ce qui peut et ne peut pas être fait, ce sont eux qui seraient en faute. Même si Trump a dit de le faire, c’est leur responsabilité légale réelle de dire non.

Huitièmement, est-ce que TTO a fait quelque chose de mal ? Non.

Les rumeurs proviennent de l’ancien avocat Michel Cohen, qui a affirmé que TTO a évalué les biens immobiliers trop haut pour obtenir des prêts, mais trop bas pour payer des impôts.

Les gouvernements ont des évaluateurs d’impôts.

Ils n’écoutent pas votre opinion sur ce que vous pensez de la valeur de votre bien immobilier. Il existe une procédure pour contester une évaluation fiscale. Il est donc encore plus clair que c’est au gouvernement de décider.

De même, personne ne prête de l’argent sur des biens immobiliers sans commander une évaluation indépendante auprès d’un évaluateur agréé. Un prêteur qui ne commande pas sa propre évaluation indépendante fait preuve d’une grave imprudence.

En droit, il ne peut y avoir de fraude que si l’accusé a fait une déclaration sciemment fausse dans l’intention que quelqu’un s’y fie, que la personne (ou l’entité) s’y est effectivement fiée et que cette confiance était raisonnable.

Si Donald Trump dit “C’est le plus beau gratte-ciel de Manhattan”, c’est une pure opinion. Si je dis que ma maison de ville vaut son poids en platine, aucune personne raisonnable ne le croira et donc, premièrement, il n’est pas prévu de s’y fier et deuxièmement,  il serait déraisonnable pour quiconque de se fier à cette déclaration. Ce sont des principes juridiques clairs et nets. Tout procès contre le TTO finira par être perdu.


En fin de compte, nous assistons à des démonstrations de la gauche et des Anti-Trump.

Trump devrait être prêt à se défendre durement mais, en fin de compte, rien de tout cela n’est sérieux.

D’après un article de Jonathon Moseley pour https://www.americanthinker.com/


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021