Obama était dans le coup du canular Russiagate depuis le début - 1 Scandal
A ne pas manquer Politique

Obama était dans le coup du canular Russiagate depuis le début


LE GROS MENSONGE

Après avoir découvert la semaine dernière qu’une source clé du dossier Steele a été inculpée pour avoir menti au FBI, de nouveaux éléments choquants ont été révélés selon lesquels le président Obama était au courant du plan d’Hillary Clinton visant à dépeindre Trump comme un agent russe.

« Je vais dire que, non seulement le FBI, Comey, Strzok et McCabe devraient être très inquiets de l’enquête de Durham. Je vais dire que Brennan et Clapper, rappelez-vous que ce sont eux qui ont informé Obama de tout le complot d’Hillary Clinton pour essayer de dépeindre Donald Trump comme un agent russe. Il doit y avoir des comptes à rendre », a déclaré ce matin sur Fox News le représentant Doug Collins, ancien membre de la commission judiciaire de la Chambre des représentants.

Durant les derniers jours de la présidence d’Obama, il a été révélé l’année dernière que son administration avait approuvé des mandats FISA qui lui ont permis d’espionner l’équipe de campagne de Trump pendant les élections de 2016.

Kevin Clinesmith, l’un des agents ayant déposé ledit mandat FISA, faisait l’objet d’une enquête pénale pour avoir modifié le mandat FISA utilisé pour espionner le conseiller de la campagne Trump, Carter Page.

Pendant l’enquête, Michael Flynn a fait l’objet d’une enquête pour avoir communiqué avec le gouvernement russe alors qu’il faisait partie de l’équipe de transition de Trump. Après que l’ex-directeur du FBI James Comey a conclu que leurs communications étaient légitimes, le vice-président de l’époque Joe Biden a recommandé de l’inculper pour violation de la loi Logan.


Aujourd’hui, le représentant Adam Schiff, président de la commission du renseignement de la Chambre des représentants, a admis qu’il ne regrettait pas d’avoir poussé le dossier Steele, désormais discrédité.



« Je ne regrette pas d’avoir dit que nous devrions enquêter sur les affirmations de quelqu’un qui, franchement, était un officier de renseignement britannique très respecté », « Et nous ne pouvions pas savoir, bien sûr, il y a des années, que nous apprendrions des années plus tard que quelqu’un qui est une source primaire lui a menti. » a déclaré M. Schiff dans l’émission Meet the Press de NBC.

Source


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres


































1scandal.com © elishean/2009-2021