Nouvelle-Zélande: Les médecins reçoivent 1000$ pour euthanasier les patients Covid - 1 Scandal
A ne pas manquer Biotechnologie & Santé

Nouvelle-Zélande: Les médecins reçoivent 1000$ pour euthanasier les patients Covid


Les médecins néo-zélandais sont désormais incités à assassiner des patients atteints du Covid, moyennant finance…

Le ministère néo-zélandais de la Santé (MoH) a confirmé qu’une nouvelle loi permet aux médecins de recevoir environ 1 087 $ pour chaque patient qu’ils « euthanasient » – et les conditions d’euthanasie sont minimes.

Stuff , le journal le plus populaire du pays insulaire, rapporte que presque tout le monde peut se qualifier pour être euthanasié, y compris non seulement les patients covid présentant des symptômes, mais aussi les personnes qui sont « positives » pour le virus et qui ont trop peur pour continuer à vivre.

« Un patient gravement hospitalisé avec Covid-19 pourrait-il potentiellement être éligible au suicide assisté ou à l’euthanasie en vertu de la [Loi sur le choix de la fin de vie], en particulier en ce qui concerne les patients covid« gravement hospitalisés » ? »  a demandé le groupe anti-euthanasie DefendNZ, le mois dernier, au ministère de la Santé dans une demande de l’Office Information Act (OIA).

« Dans certaines circonstances, une personne atteinte de Covid-19 peut être admissible à l’aide médicale à mourir », a plus tard répondu le gouvernement.

Une déclaration plus détaillée du ministère de la Santé explique que pour être admissible au suicide assisté, un patient doit avoir une « maladie en phase terminale susceptible de mettre fin à ses jours dans les six mois ». Cela inclut techniquement les patients testés positifs pour covid, vu que le gouvernement et les médias ont formé tout le monde à croire que la Grippe de Wuhan est une condamnation à mort certifiable.

Il appartient au médecin traitant (AMP) du patient ou à un médecin indépendant de prendre cette décision. Et le ministère de la Santé indique clairement que cela est déterminé «au cas par cas», ce qui signifie que n’importe qui pourrait être considéré comme éligible.

Sauver des vies ou suicide assisté

Quant aux paiements en espèces, les médecins qui pratiquent un décès par euthanasie peuvent essentiellement le « dépenser » auprès du gouvernement, qui a mis de côté d’importantes sommes d’argent pour le remboursement.


Seuls 96 des quelque 16 000 médecins néo-zélandais ont déclaré qu’ils prévoyaient de participer au programme, ce qui est au moins quelque peu encourageant. Et tous les 32 hospices du pays, sauf un, ont également indiqué qu’ils ne prévoyaient pas d’euthanasier les patients atteints de covid.

Cela pourrait changer, cependant, si le flux de bénéfices devient plus tard plus attrayant pour les récalcitrants actuels.


« Il est bizarre qu’un pays qui a essayé de protéger ses citoyens en se fermant complètement contre un virus dont les gens peuvent se remettre complètement … suggère maintenant que ces patients devraient être tués par leurs médecins », a déclaré la baronne Finlay de Llandaff, une Professeur britannique de médecine palliative.

« Cela bouleverse l’éthique de la médecine. Vous ne pouvez vraiment pas prédire la mort à 100 pour cent. Alors pourquoi ne pas les soutenir pendant qu’ils meurent et laisser la porte ouverte au cas où ils feraient partie du groupe qui défie toute attente et se rétablit complètement ? »

En 2017, l’American College of Physicians (ACP) avait également condamné l’euthanasie, arguant qu’il ne s’agissait ni d’une « thérapie » ni d’une solution « aux questions difficiles soulevées en fin de vie ».


Pendant ce temps, la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a rouvert son pays aux grandes orgies sexuelles , qui, selon elle, sont maintenant totalement sûres tant qu’elles sont suivies par 25 échangistes ou moins.


« Beaucoup de gens seront euthanasiés sans leur consentement », a averti un commentateur d’Infowars sur ce qui finira probablement par se produire en Nouvelle-Zélande (et partout ailleurs, de telles politiques sont adoptées). « Compte là-dessus. »

« À 1 000 $ par décès, la plupart des médecins finiront par être vendus au nouvel ordre mondial », a écrit un autre. « Le suicide assisté va monter en flèche avec un peu d’aide de ventilateurs et de remdesivir…

Les sources de cet article incluent :
Infoguerres.com
NaturalNews.com


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021