Nouveau bobard en vente sur NWO.arnac: Le variant Lambda - Scandal
Biotechnologie & Santé

Nouveau bobard en vente sur NWO.arnac: Le variant Lambda


Peut-être plus infectieux et plus résistant: qui est ce nouvel inconnu?

Il semble que le coronavirus ait plus d’un tour dans son sac: après le Delta voici le variant Lambda qui inquiète. Car, selon une nouvelle étude de chercheurs japonais, il pourrait être plus infectieux et moins «réceptif» aux anticorps.

La mutation Lambda du coronavirus pourrait se révéler non seulement plus infectieuse, mais aussi plus résistante à l’immunité, affirment des scientifiques japonais qui font connaître les résultats de leurs recherches dans une publication de BioRxiv. Il s’agit toutefois d’une étude préimprimée, ce qui signifie que les résultats n’ont pas encore été revus par des spécialistes du domaine.

Les chercheurs estiment que ce variant, classé d’intérêt par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), reste encore une inconnue du point de vue de ses caractéristiques virologiques et de son trait évolutif.

Selon eux, le Lambda a opéré une mutation qui lui permet d’échapper aux anticorps formés après la vaccination. La mutation est apparue pour la première fois au Pérou il y a environ un an. En juin, l’OMS a annoncé que ce variant avait été identifié dans 29 pays, pour la plupart en Amérique centrale et du Sud.


Au Pérou

Une autre étude parue fin juin 2021 dans MedRxiv qui a été menée par des chercheurs chiliens suggérait elle aussi que «les mutations présentes dans la protéine de pointe du variant Lambda d’intérêt la rendaient plus infectieuse et lui assuraient une évasion immunitaire des anticorps neutralisants provoqués par CoronaVac», ce vaccin chinois utilisé au Pérou.

Après que le Pérou a révisé, fin mai, le nombre de décès dus au Covid depuis le début de la pandémie, il est devenu le pays le plus endeuillé du monde proportionnellement à sa population, loin devant la Hongrie, qui avait détenu jusque-là la triste palme de ce classement morbide.

Variant d’intérêt

Fin 2020, l’émergence de variants présentant un risque accru pour la santé a poussé l’OMS à enregistrer des variants préoccupants (COV) et des variants d’intérêts (VOI). Ces derniers concernent un virus présentant des mutations dont on sait ou prévoit qu’elles peuvent affecter des caractéristiques telles que la transmissibilité, la gravité de la maladie ainsi que la capacité du mutant à contourner l’immunité et à échapper aux tests diagnostics.

Comme les études sur le sujet sont encore peu nombreuses, le variant Lambda reste pour le moment un variant d’intérêt et non un variant préoccupant.


Sputnicknews


Comme tout le monde le sait, plus il y aura de gens vaccinés, plus il y aura de variants. Le virus mute et c’est normal pour un virus, de se défendre. Et les systèmes immunitaires baissent et c’est c’est normal avec les thérapies ARNm… Résultat des courses, il vont finir par avoir recours à l’Ivermectine en masse pour s’en sortir… mais c’est pas gagné…


Non-vaccinés, rassurez-vous. Notre système immunitaire naturel intact, se moque des variants…! 


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021