NON à la grosse arnaque qui tue des gens sans protéger personne - Scandal
A ne pas manquer Social & Finance

NON à la grosse arnaque qui tue des gens sans protéger personne


Les vaccins ne protègent pas contre le Covid, au contraire, ce sont vaccinés qui sont le plus exposés. Le Dr Fauci nous en donne la preuve :

Comprenne qui voudra ,le docteur Fauci nous explique tranquillement que la charge virale dans le nez du variant delta est la même chez un vacciné et un non vacciné

De ces propres mots : “La charge virale du variant delta dans le nez des vaccinés est la même que celle des non vaccinés, alors, masquez-vous s’il vous plaît !” (‘The viral load of delta variant in the nose of the vaccinated is the same as unvaccinated, so mask up please’ )

De leur coté, les soignants lâchent la vérité : on nous a ordonné des traitements qui ont tué les gens lors du premier confinement!

Tous les médecins, labos, pharmacies ont eu des ordres du gouvernement d’utiliser tel et tel traitement et de ne pas utiliser d’autres traitements efficaces !
Avec ces ordres on a tué des gens comme avec le Rivotril, c’est pour cela que je parle de génocide !

Depuis décembre 2020 les cas de Covid et les malades avec des complications ce sont les gens vaccinés, les non-vaccinés ne sont pas malade, les clusters sont avec les gens vaccinés!


Pour couronner le tout, les vaccins tuent.

Nous avons déjà évoqué le cas de Maxime Beltra :

ALERTE: Maxime 22 ans passera ses vacances au cimetière grâce au vaccin Covid

Dans les Landes : un trentenaire décède après s’être fait vacciner contre le Covid, sa famille porte plainte.

Un homme de 39 ans est décédé le lendemain de sa deuxième injection de vaccin. Sa famille a porté plainte contre X

Trente-six heures, c’est le temps qui s’est écoulé entre la seconde dose de vaccin Pfizer qu’a reçu Emmanuel et son décès. Dans la nuit du 2 au 3 juillet, cet homme de 39 ans est mort dans son sommeil, à son domicile. Une fois sur place, les secours n’ont pas réussi à le réanimer. Le médecin du Samu a conclu à un arrêt cardiaque.

L’homme, n’ayant aucun antécédent médical, a fait l’objet d’une autopsie qui a révélé qu’il souffrait d’une insuffisance cardiaque. Pour ses proches, c’est l’incompréhension : « On ne comprend pas, il n’avait aucun problème de santé, aucun traitement ! Même son médecin généraliste ne comprend pas », confie sa femme. Des examens toxicologiques ont été demandés par les médecins afin de comprendre l’origine de cette pathologie.


Pour la famille, la seule explication de ce décès serait liée à la deuxième injection de vaccin anti-Covid 19 : « Pour nous, il n’y a que le vaccin qui a pu provoquer ça, avant il était en bonne santé et allait très bien », explique sa femme. Ses proches « attendent des réponses ».

C’est pourquoi une plainte contre X a été déposée par sa femme, accompagnée de sa fille et de ses beaux-parents, à la gendarmerie de Tartas le 26 juillet dernier. Le parquet de Dax a confirmé avoir ouvert une enquête.

On connaît la suite de leurs enquêtes… Elles seront tout aussi falsifiées que leurs études.

Les vaccinés sont plus facilement infectés que les vaccinés. On est face à une énième étude falsifiée.


Les vaccinés constituent un danger pour l’espèce humaine. VACCINER INDUIT LES VARIANTS.

Des vérités éclatent lors d’une réunion privée de santé publique

TEMOIGNAGE à Narbonne : «Mon fils de 18 ans a failli mourir d’une myocardite après sa première dose de vaccin anti covid»

Quelques jours après avoir reçu une première dose de vaccin Pfizer, Quentin Caron, 18 ans, entre en réanimation à l’hôpital de Narbonne. Le jeune Audois est victime d’une myocardite.

Vacciné contre le Covid avec une première dose de Pfizer, Quentin se plaint de maux de tête et de thorax. Après quatre jours d’une douleur grandissante, sa mère décide de l’emmener aux urgences. Il restera 8 jours à l’hôpital, dont 3 en réanimation.

Une fois à l’hôpital de Narbonne, le diagnostic est posé : Quentin souffre d’une myocardite, une inflammation du muscle cardiaque. Selon le compte-rendu médical, que France 3 Occitanie a pu consulter « l’imputabilité du vaccin est fortement suspectée ». « L’avis de l’ensemble de l’équipe de cardiologie de l’hôpital de Narbonne s’accorde pour conseiller d’éviter la deuxième dose, puisque la relation de cause à effet semble très probable ».

Aujourd’hui, Quentin va mieux, mais n’a pas retrouvé sa vie d’avant. « C’était un jeune en parfaite santé et très sportif. Aujourd’hui, il est très fatigué, et aussi très choqué. Quand on passe à côté de la mort à 18 ans, ça laisse des marques », souffle sa maman, enseignante à Narbonne. (lire la suite)

Si on avait des témoignages pour tous les cas, on pourrait remplir un building…! La majorité des cas sont occultés. En Alabama, un procès est en cours pour l’occultation de 45.000 cas… C’est énorme.

Un initié dévoile la dissimulation du gouvernement de 45.000 décès liés à l’injection anti-Covid

Nous nous trouvons face au plus grand crime jamais commis contre l’humanité.

Car c’est toute l’humanité qui est visée. La planète entière est sous le joug d’une poignée de nazis eugénistes et milliardaires qui manipulent une partie de la population qui collabore au massacre.

Le seul moyen que nous avons c’est de résister par tous les moyens. Ne vous faites pas vacciner. Ne vaccinez pas vos enfants… Servez-vous des certificats vendus au marché noir.


Et suivez Florian Philippot… VIVA LA LIBERTAD


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021