NO Vax. NO Mariage. Une ville canadienne exige une preuve de vaccination pour se marier - Scandal
Social & Finance

NO Vax. NO Mariage. Une ville canadienne exige une preuve de vaccination pour se marier


Une ville de l’Ontario interdit aux couples fiancés qui ont choisi de ne pas prendre les clichés COVID d’obtenir une licence de mariage.

Les règlements d’Oakville exigent que toute personne souhaitant une licence de mariage doive désormais présenter une preuve d’inoculation .

“Les rendez-vous pour les licences de mariage et les cérémonies qui ont déjà été réservés avant le 22 septembre ne nécessiteront pas de preuve de vaccination complète”, indique le site Web de la ville. “Cependant, tout nouveau rendez-vous pour les licences de mariage [sic] et les cérémonies sera nécessaire. Les cérémonies auront lieu à l’intérieur de la mairie à partir du 4 novembre 2021.”

Une licence de mariage est requise pour se marier légalement au Canada, ce qui signifie que les règles d’Oakville interdisent effectivement aux personnes qui refusent les vaccins COVID de se marier.

Les couples ne peuvent pas obtenir de permis en ligne.

“Vous devez prendre rendez-vous pour recevoir votre licence de mariage”, indique le site Web de la ville. “Pour être éligible à un rendez-vous, veuillez vous assurer que la date prévue de votre mariage est finalisée et que vous avez un célébrant qui a accepté de célébrer le mariage.”

Cependant, même une preuve de vaccination peut mettre un terme aux projets de mariage légal . “Lorsque vous arriverez à l’hôtel de ville pour votre rendez-vous prévu, vous devrez remplir une auto-évaluation COVID-19”, a déclaré la ville.

Il pourrait y avoir un moyen de contourner le système de passeport COVID  pour le moment, car toutes les villes de l’Ontario n’exigent pas une preuve des vaccins afin d’obtenir une licence de mariage. Halton Hills , par exemple, n’exige actuellement pas de preuve d’inoculation pour obtenir la licence de mariage du gouvernement.


La nouvelle restriction imposée aux personnes qui n’ont pas reçu de vaccins COVID-19 s’intègre bien à l’approche générale de la province consistant à exiger que les injections accèdent aux lieux d’affaires publics tels que les restaurants et les cinémas.

L’Ontario a mis en place un système de « passeport pour les vaccins » pour une multitude d’entreprises privées depuis le 22 septembre.

Le système de passeport s’applique à des endroits tels que les bars, les restaurants, les gymnases et les théâtres, selon CBC. “Le personnel doit demander aux clients de prouver qu’ils ont reçu deux doses d’un vaccin approuvé au moins deux semaines auparavant, ainsi qu’une pièce d’identité qui correspond à leur document de vaccination”, a rapporté CBC.

“Il n’est pas indiqué dans la politique comment les entreprises sont censées appliquer les mesures”, a précédemment rapporté LifeSiteNews . « Avec le nombre de personnes qui peuvent aller et venir dans un établissement à un moment donné, il ne sera pas pratique pour les employés de faire respecter avec diligence le mandat d’isolement en tout temps .



Également en phase avec les restrictions en vigueur dans la province, un conseil scolaire de l’Ontario a interdit aux enfants non vaccinés de participer à des activités parascolaires.

« Le conseil scolaire du district de Limestone à Kingston, en Ontario, a dévoilé mardi une nouvelle politique interdisant aux enfants non vaccinés d’ accéder aux équipes et aux clubs sportifs de l’école », a rapporté LifeSiteNews le 6 octobre.

« Tous les participants éligibles (nés en 2009 et avant), y compris les élèves, le personnel, les officiels et les bénévoles de tous les sports interscolaires et de certaines activités à haut risque comme les programmes de musique parascolaires doivent être complètement vaccinés (deux doses plus une période d’attente de 14 jours) », a déclaré le directeur de l’éducation du conseil scolaire .

Les citoyens canadiens se sont ralliés à plusieurs reprises aux lois sur la ségrégation en matière d’inoculation.

“LifeSiteNews a rapporté le 28 septembre. « C’est notre protestation parce que toutes les entreprises de l’Alberta ont refusé l’accès aux personnes non vaccinées », a déclaré un participant. “Nous l’avons donc emmené dans les rues et avons créé nos propres pique-niques. Nous avons des patios vides, des rues animées.”

Des centaines de policiers et d’autres citoyens se sont réunis à Toronto le 2 septembre pour rejeter les mandats COVID et les passeports vaccinaux.


Matt Lamb
LifeSiteNews


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021