Paroles de témoins

Mort suite au vaccin: « Il avait 1,7 litre de sang dans le ventre »


Le frère d’Anthony R., l’étudiant en médecine nantais retrouvé mort le 18 mars dans son appartement de l’île de Nantes, a une intime conviction : le vaccin AstraZeneca a déclenché la thrombose fatale.

En l’état de l’enquête, aucun élément ne permet d’établir un lien de causalité entre l’injection du vaccin AstraZeneca et le décès d’Anthony R., jeune étudiant en 6e année de médecine, soulignent les autorités.

Mais Kévin, son frère, le dit sans ambages: Mon intime conviction, c’est que le vaccin a déclenché la thrombose qui a causé sa mort. Je veux bien que l’on me dise tout ce que l’on veut, mais je vous mets au défi de trouver une personne qui a une thrombose à 24 ans.


Kévin R. a discuté avec son frère mercredi 17 mars, à 19 h 30 pour la dernière fois

Il venait de finir un exam’blanc, en vue du concours déterminant les affectations en internat de médecine​, rapporte le jeune homme.

Des amies de mon frère m’ont contacté le lendemain pour me faire part de leur inquiétude car il n’avait pas ouvert un message sur Messenger. Or, d’habitude, il répond vite. Elles ont été jusqu’à son appartement et ont découvert que ses volets étaient fermés.

On a aussitôt accouru. Les médecins nous ont dit qu’Anthony avait 1,7 litre de sang dans le ventre.

La seule consolation, c’est qu’il est décédé dans son sommeil.



On se raccroche à ça : au moins, il n’a pas souffert.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021