Modifier la météo: une réalité technologique dangereuse - 1 Scandal
Environnement & Alimentation

Modifier la météo: une réalité technologique dangereuse


Depuis plusieurs années, il est possible grâce à la géo-ingénierie de faire tomber la pluie à la demande. À une époque où l’eau devient une ressource rare, cette technologie doit-elle être source d’espoir ou d’inquiétude?

En 2008, l’information était passée inaperçue, mais il était impensable pour Pékin de faire l’ouverture des Jeux olympiques sous la pluie. Les autorités chinoises avaient donc décidé de faire pleuvoir avant le jour-J. Comment cela a-t-il été possible?

La manipulation du climat

L’ensemble des techniques qui consiste à essayer de manipuler la météo et le climat est appelé géo-ingénierie. D’après l’Organisation mondiale météorologique (OMM) : « la méthode la plus couramment utilisée est celle de l’ensemencement des nuages, qui remonte à 1946 et vise à altérer la quantité ou le type de pluie produite par les nuages.

Pour ce faire, on envoie dans les nuages, à partir d’avions ou du sol, des substances telles que de l’iodure d’argent, de la glace sèche ou même du sel ». Selon l’OMM : « des programmes de modification artificielle du temps (notamment pour disperser le brouillard, déclencher la pluie et les chutes de neige et supprimer la grêle) sont en cours dans plus de 40 pays de la planète ».

En 2014, l’ensemencement avait déjà été testé sur le territoire français puisqu’une interview, dans Midi Libre, rapportait son utilisation par des vignerons afin d’éviter que la grêle ne détruise leurs récoltes.


Les Émirats arabes unis expérimentent une autre technique. En effet, comme l’indique le magazine Forbes, le Centre météorologique émirati utilise des drones qui « sont conçus pour cibler certains nuages et utilisent des décharges électriques via des lasers concentrés pour rassembler de force les gouttelettes d’eau dans l’air, déclenchant ainsi les précipitations souhaitées ».

Mais ces expérimentations sont-elles sans danger?

Les dangers de la géo-ingénierie

Vouloir maîtriser la nature n’est jamais sans conséquence. Effectivement, la technologie ne permet pas encore prévoir la quantité de pluie qui tombera. L


es centres météorologiques des Émirats, lors d’un essai, ont dû déclencher une alerte pour des fortes pluies. Cela aurait pu être dramatique, le pays n’ayant pas l’habitude de ces pluies intenses. Le centre a d’ailleurs publié la vidéo d’une inondation qui a submergé une route de l’Émirat Ras el Khaïmah.


Des pays tels la Chine, la Russie ou les Émirats arabes unis investissent plusieurs millions dans ces nouvelles technologies mais de nombreuses questions vont se poser au monde.

Qui est propriétaire de l’eau des nuages? Comment ne pas voir les conflits à venir sur ce sujet?


Comment faire lorsqu’un pays est privé d’eau de pluie pour ses récoltes car son voisin a fait pleuvoir un nuage avant qu’il passe la frontière? Et qu’en est-il de la nocivité des produits diffusés dans l’air qui retombent dans nos sols et nos cours d’eau ?

Nexus


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021