Politique

Mar-a-Lago, la nouvelle Maison Blanche


La semaine dernière, des personnes riches et influentes vivant près du country club Mar-a-Lago de Donald Trump ont demandé au conseil municipal de Palm Beach de l’expulser, arguant qu’il a violé une ordonnance de la ville datant de 1993 qui limite le nombre de jours pendant lesquels les membres peuvent vivre dans l’une des suites du domaine.

Bien que Trump soit propriétaire de l’endroit, la ville a essayé de lui dire qu’il ne pouvait pas être un résident permanent. Mais Trump a de puissants alliés, comme le gouverneur de l’État, Ron DeSantis, qui aurait menacé d’arrêter la directrice municipale de Palm Beach, Margaret Zeidman, si elle ne cessait pas sa guerre fantaisiste contre Donald Trump.

Les attaques contre Trump sont fondées sur plus qu’une aversion personnelle, et beaucoup des résidents les plus riches de Palm Beach sont des donateurs de l’État profond, une cabale infâme de méchants qui ont fait valoir que les gens de Trump ont réaffecté le domaine de 17 acres en une Maison Blanche de fortune.

Si elles sont vraies, ces allégations corroborent les affirmations d’une source qui, le 25 janvier, a déclaré à RRN que Trump, avait transformé la salle de billard de Mara-a-Lago en un poste de commandement numérique d’où il peut combattre la cabale et rendre le pouvoir de l’Amérique au peuple.

Selon une plainte déposée auprès du bureau du directeur municipal, un convoi de dix-huit véhicules est arrivé aux portes de Mar-a-Lago à 2 heures du matin, le 3 février. Elle indique également que ce qui semblait être une armée de travailleurs, a transporté d’innombrables caisses de matériel électronique dans plusieurs structures de Mar-a-Lago.


En outre, la lettre de réclamation affirme que les agents de sécurité privés de Trump ont étendu leur domaine au-delà du périmètre de Mara-a-Lago et ont été aperçus en train de patrouiller dans des quartiers non adjacents au complexe.

Une deuxième plainte, émanant prétendument d’un auteur différent, indique que plusieurs véhicules militaires tout terrains et deux camions peints en camouflage militaire sont entrés à Mar-a-Lago aux petites heures du matin le 5 février.  Deux douzaines de soldats en treillis ont déchargé de nombreuses caisses en bois scellées mesurant environ 75X75x50, selon la lettre de la plainte.

La spécificité de ces plaintes, et d’autres, est un mystère. Comment les auteurs ont-ils pu fournir des détails exacts ? Nous ne voyons que deux possibilités : soit quelqu’un les a fabriqués, soit il y a une fouine dans le poulailler.


RRN a contacté une source dans l’orbite de Trump qui a demandé à rester anonyme. Elle a déclaré que le bureau du directeur municipal avait reçu quatorze lettres indépendantes demandant l’expulsion de Trump, ajoutant que quelqu’un au bureau du directeur municipal de Palm Beach avait expurgé les noms des auteurs.


Interrogée sur les accusations de livraisons mystérieuses, notre source a déclaré ce qui suit :

“Mar-a-Lago est la propriété de Trump, et il peut en faire ce qu’il veut. Oui, il reçoit des livraisons, mais je ne sais pas ce qu’elles contiennent. Je dirai ceci : Trump s’attend à retourner bientôt à la Maison Blanche, mais si ce retour est retardé, il a besoin d’endroits où il peut se battre pour le peuple américain. Trump est altruiste, il ne se soucie pas de lui-même. Il pourrait simplement prendre sa retraite et s’effacer, s’il le voulait. Il mène une bataille difficile contre les personnes les plus sournoises de la société, et si Mar-a-Lago devient sa nouvelle Maison Blanche pour cette guerre douloureuse, qu’il en soit ainsi.”

Il ajoute que les récits selon lesquels le personnel de sécurité de Trump terroriserait les habitants de Palm Beach sont apocryphes.

“Ils inventeront les choses les plus folles pour salir Trump”, a-t-il dit.

Michael Baxter de RRN 


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021