A ne pas manquerPolitique

Macron où le syndrome de l’enfant Roi

L’enfant roi est un petit tyran qui souffre, il ne supporte pas la contradiction tout en imposant ses volontés par la violence.

C’est l’image qui reste du débat télévisuel de Macron. Pourtant son équipe de communication l’avait prévenue de ne pas montrer son arrogance.

« Cessez de me dire qu’il faut éviter l’arrogance ! Vous me l’avez répété cent fois, j’ai compris. Et même avant que vous me le disiez. On n’est pas dans un cours de yoga ». Emmanuel Macron (Canard enchainé)

L’enfant Roi est un dictateur, par son comportement l’enfant roi est tyran qui n’hésite pas à mentir même sous la pression de la vérité comme pour les éoliennes du Touquet.

La transition énergétique qui nous impose l’électricité comme énergie prioritaire tout en procédant à la fermeture des centrales nucléaires et en liquidant EDF par le cabinet conseil McKinsey, Macron ne supporte pas la laideur et le sacrifice visuel de l’éolien.

Le concept « d’enfant roi » désigne un enfant maintenu « dans l’illusion de la toute-puissance infantile ».

Les symptômes :

« intolérance à la frustration, sentiment permanent d’insatisfaction, agitation motrice, instabilité, absence totale de retenue, troubles du comportement, dépression masquée, sentiment de toute-puissance », Hannelore Schrod et Janine Renie

« L’enfant roi gagnera petit à petit une série de combats familiaux, contestera les règles, les refusera, les changera et agressera quiconque voudra rétablir l’ordre. Puis il sera seul au pouvoir. L’omnipotence virera vite au despotisme. »

Didier Pleux, docteur en psychologie « De l’enfant roi à l’enfant tyran »

Macron vu par Hollande : un enfant-roi bordé de nouilles

Dans son livre « Les leçons du pouvoir » et au fil des entretiens accordés à la presse pour sa promotion, François Hollande dresse un portrait d’Emmanuel Macron qui, s’il suinte l’amertume, n’est pas dénué de sa légendaire finesse d’analyse politique…

Dans des confidences rapportées par Le Monde, Hollande fustige l’inexpérience du plus jeune président élu sous la Ve République, et le défaut qu’elle entraîne à ses yeux :

« Il n’a pas pu se préparer, sauf les deux dernières années. Comment passer du statut de citoyen au statut de président en si peu de temps ? Du coup, il surjoue la fonction. Je dirais même qu’il joue au président »

Si Macron est un enfant pour Hollande, c’est un enfant-roi. Et de lancer cet avertissement :

« Ceux qui disent que le peuple cherche un roi ne doivent jamais oublier qu’ils sont dans un pays où on lui a coupé la tête ! ».

Vous avez compris le message ?


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.