A ne pas manquerPolitique

Macron avertit les français: « C’est la fin de l’abondance »… En d’autres termes, vous allez crever

Macron met en garde contre une « grande bascule » et un « grand bouleversement » à l’approche d’un hiver difficile.

Alors qu’une grande partie de l’Europe est confrontée à un hiver froid en raison de la guerre en Ukraine, plusieurs dirigeants ont tiré la sonnette d’alarme sur les « sacrifices » que les gens devront faire pour maintenir leur opposition à Vladimir Poutine, qui mise sur la fracture de l’UE en raison de l’immense influence de la Russie sur l’énergie.

Aujourd’hui nous avons rapporté que le chef de la politique européenne, Josep Borrell, a averti que les populations « méfiantes » de l’UE devraient endurer une profonde douleur économique et une grave pénurie d’énergie – tout en appelant les citoyens à « supporter les conséquences » avec une détermination sans faille.

Le même jour, le Premier ministre belge Alexander De Croo est allé beaucoup plus loin – suggérant que « les 5 à 10 prochains hivers seront difficiles. »

« L’évolution de la situation est très difficile dans toute l’Europe« , a déclaré M. De Croo à la chaîne belge VRT.

« Dans un certain nombre de secteurs, il est vraiment difficile de faire face à ces prix élevés de l’énergie. Nous suivons la situation de près, mais nous devons être transparents : les mois à venir seront difficiles, les hivers à venir seront difficiles« , a-t-il déclaré.

Les commentaires du premier ministre laissent entendre que le remplacement des importations de gaz naturel russe pourrait prendre des années, ce qui aggraverait encore la situation économique de la région sous la forme d’une hyperinflation énergétique.


Et dans un autre avertissement de mauvais augure dans ce qui a dû être un message coordonné, le président français Emmanuel Macron est allé encore plus loin mercredi – avertissant lors de sa première réunion de cabinet après les vacances d’été que les Français doivent s’attendre à faire de profonds sacrifices dans ce qu’il a appelé la « fin de l’abondance ».

S’exprimant devant des ministres à l’Élysée, Macron a déclaré que le pays se trouvait à une « grande bascule » alors qu’il devait faire face à un hiver difficile et à une nouvelle ère d’instabilité due au changement climatique et à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, selon The Guardian.

« Ce que nous vivons actuellement est une sorte de grande bascule majeur ou un grand bouleversement… nous vivons la fin de ce qui aurait pu sembler une ère d’abondance… la fin de l’abondance de produits de technologies qui semblaient toujours disponibles… la fin de l’abondance de terres et de matériaux, y compris l’eau », a-t-il déclaré, ajoutant que la France et les Français avaient le sentiment de vivre sous une série de crises, « toutes pires les unes que les autres. »

« Cette vue d’ensemble que je donne, la fin de l’abondance, la fin de l’insouciance, la fin des présupposés, c’est finalement un point de bascule que nous traversons et qui peut conduire nos concitoyens à ressentir beaucoup d’anxiété. Face à cela, nous avons un devoir, des devoirs, dont le premier est de parler franchement et clairement sans catastrophisme », a poursuivi Macron, ajoutant que la France, l’Europe et le monde avaient peut-être été trop « insouciants » face aux menaces qui pèsent sur la démocratie et les droits de l’homme – tout en mettant en garde contre « la montée des régimes illibéraux et le renforcement des régimes autoritaires. »

Un peu sourd?

Selon le rapport, Philippe Martinez, le secrétaire général du puissant syndicat CGT, a critiqué les commentaires de Macron, les qualifiant de « déplacés » – ajoutant que de nombreux citoyens français n’ont jamais connu l’abondance.

« Quand on parle de la fin de l’abondance, je pense aux millions de chômeurs, aux millions de personnes en situation de précarité. Pour beaucoup de Français, les temps sont déjà durs, les sacrifices ont déjà été faits », a-t-il déclaré.

Le Guardian précise :

Les avertissements du président sont intervenus alors qu’il a été révélé que les dividendes versés par les grandes entreprises françaises ont atteint un montant record de 44 milliards d’euros au deuxième trimestre 2022, en raison de ce qui a été décrit comme des bénéfices exceptionnels en 2021. Le journal économique Les Échos a déclaré que le versement de dividendes était en hausse de près de 33 % par rapport à l’année précédente et qu’il était le résultat d’un rattrapage économique post-Covid.

Macron, qui a été réélu pour un second mandat de cinq ans en avril mais a perdu sa majorité parlementaire lors des élections générales qui ont suivi, et son gouvernement sont confrontés à une rentrée difficile, le traditionnel retour au travail et à l’école en septembre après la longue pause estivale en France.

Après des mois de campagnes électorales successives, son gouvernement nouvellement nommé a eu peu de temps pour se mettre en place avant les vacances, ce qui rend la rentrée parlementaire de cette année particulièrement délicate.


Lors d’une cérémonie de commémoration de l’invasion alliée de la Provence en 1944, Macron a prévenu que cet automne et cet hiver seraient difficiles – avec le risque de pénurie d’énergie et de prix élevés en raison de la guerre de la Russie contre l’Ukraine – qu’il a qualifié de « prix à payer pour la liberté. »


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com © elishean/2009-2022

Articles connexes