Social & Finance

L’Italie instaure le fascisme total contre les non-vacciné


L’Italie a essentiellement déclaré la guerre aux citoyens qui ont peur de se faire vacciner contre le COVID-19, en renforçant les règles de son « laissez-passer vert ».

La semaine dernière, ils ont annoncé que toutes les personnes de plus de 50 ans seraient soumis à une obligation vaccinale, et rejoindraient ainsi tous les travailleurs de la santé, le personnel scolaire et universitaire, les militaires et les policiers pour être tenus de se faire vacciner. Environ 28 millions des 59 millions d’habitants du pays ont plus de 50 ans.

À compter du 15 février, tous les travailleurs des secteurs public et privé doivent présenter une preuve de vaccination ou d’un rétablissement récent afin d’accéder à leurs lieux de travail; les contrevenants seront suspendus de leur travail sans salaire et s’exposeront à une sanction administrative allant de 600 à 1500 euros, assortie de conséquences disciplinaires.

Dans un communiqué, le gouvernement a déclaré : « Le texte vise à ralentir la courbe de croissance des infections liées à la pandémie et à mieux protéger les catégories les plus exposées et les plus à risque d’hospitalisation. »

Actuellement, environ 78 pour cent de la population italienne a été complètement vaccinée, tandis que 36 pour cent ont reçu un rappel.

Selon le ministre de la Santé Roberto Esperanza, les personnes âgées de 50 ans et plus seront invitées à présenter leur laissez-passer vert avant de pouvoir entrer sur leur lieu de travail.

La certification n’est accordée qu’aux personnes qui ont été complètement vaccinées contre le virus ou qui se sont récemment remises d’une infection.

Les Italiens sans vaccin ne peuvent pas participer à la vie publique

Dans le même temps, de nouvelles mesures ont été adoptées visant à rendre la vie publique largement inaccessible à ceux qui n’ont pas été vaccinés, les dirigeants du pays se vantant de devenir le premier pays de l’Union européenne à obliger ses citoyens à se faire vacciner.

Une nouvelle mesure oblige les personnes qui travaillent ou obtiennent des services dans des salons de coiffure et des établissements similaires à avoir un test de dépistage de virus négatif si elles ne sont pas vaccinées ou ne se sont pas récemment remises d’une infection.

De plus, les personnes qui n’ont pas de nouveau pass vert ne pourront pas entrer dans les banques, les bureaux privés ou publics, les magasins ou monter dans les trains, les avions, les bus, les métros et les bateaux. Ils ne peuvent pas entrer dans les bars ou restaurants, théâtres, cinémas, gymnases, piscines, stades, salles de sport, centres de bien-être, centres culturels, centres de loisirs, spas ou musées.

Et la liste continue. Sans laissez-passer vert, les Italiens ne peuvent pas se rendre dans les parcs d’attractions, les casinos, les hôtels, les mariages ou les cérémonies religieuses, ni assister aux festivals ou aux foires ou monter sur les nombreuses remontées mécaniques du pays. La police est entrée dans les restaurants et dans les bus pour rechercher les contrevenants.

Le Premier ministre Mario Draghi a imputé à plusieurs reprises la situation COVID du pays au petit pourcentage d’Italiens qui ne sont toujours pas vaccinés malgré le fait qu’il est désormais largement admis que les personnes vaccinées sont toujours capables d’être infectées et de propager la maladie.

En fait, non seulement le vaccin ne parvient pas à protéger pleinement les personnes contre l’infection au COVID, mais certaines études indiquent qu’il pourrait augmenter le risque d’être infecté par l’omicron et de nécessiter une hospitalisation.

L’Italie n’est pas le seul pays à instaurer des mandats stricts en matière de vaccins.

L’Autriche a annoncé un mandat de vaccination qui s’appliquera à toutes les personnes de plus de 14 ans, les contrevenants étant condamnés à une amende pouvant atteindre 2 000 euros chaque fois qu’ils sont pris en public sans documentation de vaccin appropriée. Ceux qui refusent de payer leurs amendes pourraient être placés dans une prison spéciale pour personnes non vaccinées pendant un an. La Grèce, quant à elle, a annoncé qu’elle commencerait à obliger les citoyens de plus de 60 ans à se faire vacciner .

Les sources de cet article incluent :
RAIRFoundation.com
EuroNews.com


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci

www.epitalon-sante.com

1scandal.com © elishean/2009-2022

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.