L’Europe se couche. La Chine s’arme. Biden veut faire des USA un immense hôpital - Scandal
Opinion

L’Europe se couche. La Chine s’arme. Biden veut faire des USA un immense hôpital


par Sidney Touati

La Chine poursuit sa course à l’armement dans le but de rattraper les USA et donc dans celui de dominer le monde. De 2010 à 2019, son budget militaire a augmenté de 85%. La Chine compte plus de 2 200 000 soldats.

La Chine n’a nullement besoin d’envoyer ses troupes à l’assaut de l’Europe. L’Union européenne, dont la France, lui a livré le fruit de 1500 ans de travail, de progrès, d’inventions, de créations. Bref, la Chine a récupéré cet immense butin sans tirer un seul coup de feu. Pendant que son économie tourne, la notre est ralentie. On s’autodétruit sous les yeux ahuris des Chinois.

Mais cela ne suffit pas. Nos dirigeants estiment n’en avoir pas fait assez dans le rabaissement et la haine de soi. Il faut que tous se couchent devant la Chine.

L’Union européen est alitée. Toute sa population est considérée comme malade. La peur de la maladie est devenue une obsession politique majeure. Des peuples dominés par la peur peuvent-ils se battre ? Peuvent-ils risquer leur vie dans la défense d’un idéal ? On peut en douter.


Le drapeau qui flotte sur l’UE est celui de la Croix-Rouge. Les chefs d’Etat sont devenus des aides-soignants dotés des pouvoirs que détiennent habituellement les médecins sur leurs patients.

La maladie qui terrasse l’Europe n’est pas le Covid-19. C’est la trouille. Les gens se précipitent dans les supermarchés pour acheter des tonnes de rouleaux de papier hygiénique, car la peur à fortes doses, donne la colique.

Cette peur permanente produit chez les plus fragiles, l’angoisse et l’angoisse crée la folie. La violence interne augmente.

Enfermés dans leur minuscule logement, attachés à leur chaise-bureau, les gens sombrent dans une déprime profonde.


L’immense pression que le pouvoir politique exerce sur la population en la privant de loisirs, de sports, de divertissements, de culture, d’amour, de tendresse, de futur…se transforme en un gigantesque processus d’auto-agression, d’automutilation.

La haine de soi devient la norme. L’autre, quelle que soit son image –frère, père, mère, enfants, amis, voisins…-, représente le danger suprême. Il est devenu l’incarnation du diable.

Le pouvoir nous recommande de le tenir à distance, de multiplier les gestes « barrières » : vade retro satanas ! L’effondrement des religions classiques, associé au danger mortel du terrorisme islamiste, induisent un phénomène de régression psychique. Une politique irrationnelle impose ses diktats. Elle s’alimente dans le vieux fonds des superstitions archaïques, et vise à exorciser le démon-virus qui habite en chacun de nous.

Il n’y a plus d’hommes politiques à la tête du pays, il y a des prêtres, voire des gourous.


Pour lutter contre la maladie, le pouvoir politique désigne le peuple comme victime émissaire. S’il y a des malades, c’est que la population dans son ensemble est coupable. Hier, lorsque la peste frappait, on sacrifiait généralement les Juifs ou quelques malheureux(ses) accusé(es) de sorcellerie.

Aujourd’hui, amplifiée par la caisse de résonnance médiatique, la peur prend une dimension universelle. On fait à longueur de journée le décompte macabre des morts…et l’on cherche des coupables ! Le criminel, c’est le peuple ! Il doit payer. Nos politiques initient un drôle de rituel, celui du sacrifice du peuple dans son ensemble. Qu’il soit enfermé, privé de sortie et d’emploi ! Qu’il soit réduit à l’état de mendicité !

On espère que le rituel magique du confinement et du port du masque aura la vertu d’éloigner les virus-démons en attendant la potion magique de la vaccination universelle qui remplira les caisses de ceux qui nous maintiennent en servitude. Nul doute qu’ils nous estampilleront malades à vie et qu’ils nous administreront le remède nouveau, celui fraichement sorti de leurs laboratoires.

Si leur coup d’Etat réussi, ils ne nous lâcheront plus. L’intelligence artificielle les aidera à faire de nous des animaux dociles, gérés scientifiquement !

Seule une révolution pourrait nous libérer du joug de la dictature sanitaire.

Souvenons-nous des appels du vieil Hugo ! Puisons aux sources vives de notre histoire. Les principes fondamentaux du droit nous appelle à nous lever pour sauver la République. Souvenons-nous de notre hymne national « Aux armes citoyens » !

Appliquons l’article 2 de la Déclaration Universelle des Droits de l’homme et du citoyen qui fait de la résistance à l’oppression le devoir le plus sacré.

A nous d’inventer toutes les formes possibles de résistance. La plus efficace serait de descendre en masse dans la rue et de faire jaillir de nos poumons, le beau nom de « Liberté ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Sidney Touati pour Dreuz.info.


Sous la rubrique Culture en tant que Texte d’auteur


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021