A ne pas manquer Information

Les Républicains dévoilent un nouveau plan pour prendre le contrôle des Big Tech

Alors que Youtube vient de s’attribuer un “prix de la liberté d’expression” après avoir gravement sévit à cette dernière, suite aux diverses censures de Twitter ou de Facebook qui refusent toute remise en cause du discours imposé par le Reich mondialiste, et enfin, compte tenu des magouilles de Google pour orienter les recherches des internautes, les patriotes proposent un nouveau plan.

Info Aube Digitale

À la suite de rumeurs selon lesquelles les discussions sur une nouvelle initiative du Parti Républicain visant à réglementer les Big Tech ont dominé une récente réunion des dirigeants du parti dans la station balnéaire de Mar-a-Lago du président Trump, un mémo décrivant une nouvelle initiative de grande envergure visant à réglementer les grandes entreprises technologiques, intitulé “Big Tech Accountability Platform”, a été divulgué à CNBC et à une poignée d’autres médias jeudi.

La plateforme vise à apporter “une réforme et une surveillance bien nécessaires” aux grandes entreprises technologiques, c’est-à-dire celles qui gagnent plus d’un milliard de dollars par an. Elle a été divulguée à la presse après avoir circulé parmi les membres du personnel du Parti Républicain de la commission de l’énergie et du commerce de la Chambre des représentants.

Plus important encore, le mémo – qui est le premier signe d’un nouvel effort du Parti Républicain pour s’attaquer aux Big Tech après la dernière série d’auditions du Congrès – appelle à une réforme de la section 230 du Communications Decency Act.


Les mesures envisagées comprennent l’abandon total de ses dispositions ou l’imposition d’une période de réautorisation de cinq ans. Elle exigerait également que les entreprises de médias sociaux soient responsables de la modération et du “traitement” des ventes de drogues illégales, de l’exploitation des enfants, du harcèlement, du terrorisme et des produits de contrefaçon, avec le risque d’une amende de la FTC en cas d’échec.

Jack Dorsey, PDG de Twitter

Bien qu’il ne s’agisse que d’une ébauche à partir de laquelle les membres du personnel élaboreront idéalement un projet de loi à part entière, il s’agit également de la première action du Parti Républicain après que les législateurs ont interrogé les PDG de Facebook, Google et Twitter Inc. fin mars au sujet de la désinformation sur leurs plateformes.

Entre autres mesures, le mémo appelle à limiter le “droit d’exclusion” – c’est-à-dire la capacité des entreprises de médias sociaux comme Twitter et Facebook à interdire des utilisateurs (l’interdiction des médias sociaux du président Trump étant toujours en vigueur).

La mesure classerait ces entreprises comme des “lieux d’hébergement public”.

Si le projet de réforme rend les entreprises de médias sociaux responsables du contenu de leurs plateformes, il laisse également une grande marge de manœuvre aux Big Tech qui tentent de modérer le contenu des utilisateurs.

Lorsque les Big Tech ciblent les utilisateurs, la loi exigerait qu’elles permettent aux utilisateurs mécontents de faire facilement appel des décisions prises pour les censurer.

En ce qui concerne la transparence, le plan exigerait des grandes entreprises technologiques qu’elles soumettent à la FTC une description détaillée de leurs politiques de gestion du contenu, y compris des informations sur la manière dont elles ont été élaborées, sur tout changement apporté à ces politiques, sur les processus de prise de décision concernant le contenu et sur une procédure d’appel claire et rapide permettant de contester un contenu signalé, supprimé ou modifié.

La coopération avec les forces de l’ordre serait rendue obligatoire pour les entreprises technologiques. Non seulement les entreprises seraient responsables de la création de ressources faciles à utiliser pour que les utilisateurs puissent signaler les menaces potentielles pour la sécurité, mais les plateformes seraient tenues de signaler toute activité criminelle, ou tout soupçon d’activité criminelle, à l’entreprise.

Les lecteurs peuvent trouver le mémo complet sur ce lien :

https://fr.scribd.com/document/503050333/2021-04-15-Big-Tech-Memo-Staff-Legislative-Concepts#download&from_embed



Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021