A ne pas manquerBiotechnologie & Santé

Les psychopathes veulent interdire la vitamine D car elle est bénéfique contre le Covid


Le rôle bénéfique de la vitamine D sur la prévention de l’infection par le SARS-CoV-2 et des formes graves a été suggéré par de nombreuses publications. La vitamine D est une aide à la prévention de l’infection par le SARS-CoV-2…

En effet, la vitamine D stimule d’une part l’expression et la sécrétion des peptides antimicrobiens par les monocytes/macrophages, ce qui participe aux défenses des muqueuses, mais aussi la synthèse de cytokines anti-inflammatoires tout en inhibant la synthèse de cytokines pro-inflammatoires.

Plusieurs études observationnelles ont rapporté une association entre les concentrations circulantes basses de 25(OH)D et le risque d’infections respiratoires aiguës, dont la grippe.

Les résultats préliminaires de l’étude Koronastudien.no, montrent en Norvège que les consommateurs réguliers d’huile de foie de morue ont moins de risque d’être infectés par le SARS-CoV-2, et suggèrent que la supplémentation en vitamine D pourrait aider à prévenir la Covid-19.

Les (rares) études d’intervention publiées sont en faveur d’un effet bénéfiquede la supplémentation en vitamine D pour réduire la gravité des symptômes chez les adultes atteints de Covid-19.

Les données incitent à recommander dès à présent les actions suivantes

  • – Supplémentation en vitamine D avant toute infection par le SARS-CoV-2
  • – Supplémentation en vitamine D en cas de Covid-19 avérée

(source: la revue du praticien)

Autant dire que ces données ne plaisent pas du tout à l’industrie pharmaceutique et leurs exécutants sont en train de mettre en place une nouvelle législation pour interdire certaines substances qui pourraient aider les gens à résister aux virus propagés par les multinationales mondialistes du Quatrième Reich.

Via Anguille sous roche :

Dominique Estrosi-Sassone a interrogé la ministre de la Santé au sujet d’un projet d’arrêté fixant la liste des substances présentant des propriétés de perturbation endocrinienne et inclusion de la principale forme de vitamine D.

La liste des produits qui risquent de devenir proscrits s’allonge depuis le début de la crise, cela a commencé avec l’HCQ, la liberté de prescription des médecins n’est pas supprimée et un praticien hospitalier peut toujours prescrire et administrer un médicament hors AMM (autorisation de mise sur le marché), des huiles essentielles, la lavande (bien que pour l’instant ils disent que ça n’arrivera pas, on commence à avoir l’habitude des changements soudain de position), et maintenant, bientôt la vitamine D?


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci

www.epitalon-sante.com

1scandal.com © elishean/2009-2022

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.