Politique

Les pressions sur Israël pour prendre parti contre la Russie s’intensifient


L’ambassadeur d’Ukraine accuse Israel de lâcheté : « Israël a peur de la Russie, Zelensky ne vous comprend pas »… Les Etats Unis à Israël : « Ne devenez pas le dernier refuge pour l’argent sale qui alimente la guerre »

Dans une interview accordée à ITV Channel 12, la sous-secrétaire d’État américaine Victoria Nuland  a déclaré que l’aide humanitaire et militaire à l’Ukraine est « la décision souveraine d’Israël », soulignant toutefois que de nombreux pays démocratiques « sortent désormais de leur zone de confort » et fournissent à l’Ukraine du matériel militaire. « Cependant, la chose la plus importante est qu’Israël adhère aux sanctions financières », a-t-elle souligné.

De son coté, l’ambassadeur ukrainien Yevhen Korniychuk a accusé le gouvernement israélien de lâcheté – c’est « la peur de la Russie », selon le diplomate, qui empêche Israël de vraiment soutenir l’Ukraine. Korniychuk a déclaré qu’il comprenait personnellement, en tant qu’ambassadeur, la position d’Israël, mais pas le président Zelensky.

Lors d’un briefing au Centre culturel d’Ukraine, l’ambassadeur a déclaré que Zelensky ne comprenait pas pourquoi Israël refusait d’aider l’Ukraine avec des équipements militaires purement défensifs, tels que des casques et des gilets pare-balles.

Korniychuk a donné à Israël l’exemple des petits États baltes qui approvisionnent l’Ukraine en armes et n’ont pas peur de la Russie, bien qu’ils aient depuis longtemps des frontières communes avec elle. Selon l’ambassadeur, en Syrie « la Russie possède plusieurs installations aériennes et anti-missiles – et vous avez peur ».

Le gouvernement Bennett essaie de toutes ses forces « de ne pas gâcher les relations avec la Russie » et prend en compte les intérêts russes même dans la question de la possibilité de livrer du gaz israélien à l’Europe (les pays européens ont fait une telle demande à Israël, et la proposition est envisagée compte tenu des « circonstances diplomatiques »).

Aujourd’hui, l’ambassade de Russie en Israël a rapporté que l’ambassadeur Alexandre Ben-Zvi a discuté à Moscou « des questions d’actualité des relations bilatérales et de la situation humanitaire en Ukraine avec le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhail Bogdanov.

Concernant la mission de médiation de Bennett pour mettre fin à la guerre, Nuland a déclaré que les États-Unis saluaient « toute tentative visant à forcer le président Poutine à être un être humain civilisé » et, dans cette mesure, saluaient les efforts diplomatiques de Bennett, mais « malheureusement, Poutine n’écoute pas » et continue d’exiger capitulation de l’Ukraine, qui ne va pas capituler.

Zelensky se rend en Israël pour négocier avec Poutine

En attendant les pays pour et contre la Russie oublient aussi qu’Israel a le droit de protéger son peuple des attaques de la Syrie avec l’Iran et le Hezbollah et que seul la Russie peut gérer cette situation par sa présence en Syrie…

La relation de défense avec la Russie est vitale pour Israël. Cela ne se nomme pas juste « une zone de confort » mais une question de sécurité pour tous les israéliens qui peuvent être sous les tirs de missiles de la Syrie si la Russie ne les empêche pas… et l’Iran et le Hezbollah attendent cette rupture des relations entre la Russie et Israël, avec impatience…

Le premier ministre israélien, Naftali Bennett, refuse de dénoncer publiquement la responsabilité personnelle de Vladimir Poutine.

Israël a condamné l’invasion à l’ONU, mais refuse de se joindre aux sanctions. Bennett se garde de dénoncer l’offensive et laisse son ministre des Affaires étrangères s’indigner à sa place. C’est une position d’équilibriste

Selon Naftali Bennett, Israël se doit de faire preuve de neutralité pour tenir compte d’intérêts communs avec la Russie: le dossier nucléaire iranien, la coopération militaire en Syrie contre l’Iran et le sort de dizaines de milliers de juifs ukrainiens et russes.

Naftali Bennett se présente comme un des rares dirigeants à pouvoir servir d’intermédiaire entre Vladimir Poutine et Volodymyr Zelensky.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci

www.epitalon-sante.com

1scandal.com © elishean/2009-2022

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.