A ne pas manquerInformation

Les médias libéraux américains créent une fausse querelle entre DeSantis et Trump

Une parodie qui va se retourner contre eux.

Alors que les résultats des élections américaines de mi-mandat commençaient à tomber mardi, les médias américains ont qualifié Trump de « plus grand perdant » des élections.

Le plus grand perdant car Ron DeSantis, un autre candidat républicain, a triomphé en Floride par une large marge. Les médias libéraux s’emploient à opposer Ron DeSantis à Trump et à le présenter comme le nouveau chef de la République.

Eh bien, l’effort des médias libéraux est appréciable mais il ne fera que leur exploser à la figure. Parce qu’une querelle entre Ron DeSantis et Trump n’existe pas.

Ron DeSantis, le gouverneur de Floride a été réélu à mi-mandat avec une énorme marge. Les résultats des élections de mi-mandat ont été largement couverts par les médias occidentaux. Cependant, comme d’habitude, les médias libéraux lui ont donné leur propre couleur.

The Atlantic on US midterms a titré son rapport, « Trump a perdu les Midterms. DeSantis a gagné ».

Le sous-titre continuait:

« Si le gouverneur de Floride a jamais l’intention d’arracher le contrôle du GOP à Trump, c’est maintenant son moment. » Guardian a titré son rapport, « La victoire écrasante de Ron DeSantis met Trump et 2024 au centre de l’attention. » Un autre rapport titrait , « Trump a qualifié le » plus grand perdant « des mi-sessions de la marque alors que la victoire de DeSantis alimente les discussions en 2024. »

NPR a titré , « La victoire écrasante de DeSantis en Floride crée une rivalité potentielle avec Trump. » The Economist a également déclaré : « L’ascension de Ron DeSanctimonious ».

NBC News a poursuivi le récit et a affirmé : « Chuck Todd : Mauvaise nuit pour Trump ; Bonne nuit pour DeSantis. Et beaucoup plus.

On peut clairement supposer la propagande faite par les médias libéraux. Elle crée une querelle imaginaire entre les deux leaders républicains. Ron DeSantis n’a même pas annoncé s’il servira le reste de son deuxième mandat ou s’il se battra pour la présidence. Mais pour les médias libéraux, DeSantis est déjà un messie qui ira contre Trump.

La popularité de Trump et les ramifications de la propagande

Même après deux ans de démission, l’ancien président Donald Trump continue de dominer le monde de l’actualité politique américaine. Les démocrates tiennent des audiences et mènent des raids pour dépeindre Trump comme un mal dans le but de le dissuader de se présenter à nouveau à la présidence.

La majorité des Américains (55%) pensent maintenant que Trump n’était pas responsable des émeutes qui ont envahi le Capitole ou n’était que partiellement responsable.

Trump continue d’être le favori pour la candidature républicaine en 2024 et vote actuellement à l’un de ses meilleurs niveaux parmi tous les Américains. Trump a une note de faveur de 43% et une note de défavorisation de 52%. Cela se traduit par une cote de préférence nette de -9 points, signe de sa popularité croissante.

Les républicains soutiennent généralement Trump, avec un taux d’approbation favorable de 80 % ou plus. Il a une note «extrêmement favorable» des années 50. Selon cette mesure, Trump est plus aimé des républicains que Biden des démocrates. Il n’y a pas de républicain actif dans l’arène politique qui soit aussi apprécié à ce stade par le parti que Trump.

Et en ce moment, alors que Ron DeSantis est opposé à Trump par les médias, la décision est ridicule. Lorsque les démocrates perdent du terrain, les médias ont recours à la création d’une « querelle » entre les dirigeants. Cela peut perturber davantage les électeurs républicains car ils peuvent prendre les choses en main et voter largement pour prouver à quel point Trump est populaire.

C’est comme ça que les médias sont devenus étroits d’esprit, ils ne réalisent pas les ramifications de ce qu’ils sèment. Ils doivent se rendre compte que les activités entreprises actuellement par les médias finiront par aller à l’encontre de leur agenda.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.