Les grands médias font faillite dans le monde post-Trump - Scandal
Information

Les grands médias font faillite dans le monde post-Trump


Selon une nouvelle analyse, la plupart des grands réseaux d’information ont connu une chute catastrophique de leur audience et de leurs recettes publicitaires depuis que Donald Trump a quitté ses fonctions.

La taille de l’audience de “CNN Tonight With Don Lemon” entre le 1er et le 5 mars a chuté de 32,5 % par rapport à l’audience moyenne entre le 30 novembre et le 4 décembre 2020, avant l’investiture de Biden et le procès de destitution de Trump, selon une analyse VIP.

Le Daily Caller rapporte : Les émissions de CNN semblent avoir subi les baisses d’audience les plus importantes au cours de cette période. L’audience moyenne d’”Anderson Cooper 360″ a diminué de 32,2 %, tandis que celle de “Cuomo Prime Time” a baissé de 28,5 %, selon le rapport.

Ce n’est pas beaucoup mieux sur MSNBC : “All In With Chris Hayes”, diffusé sur MSNBC, a vu son audience réduite de -16,7%, et “Last Word With Lawrence O’Donnell”, également sur MSNBC, a connu une baisse de -17,6%, rapporte VIP.

Cela dit, Fox News, qui mettait également Trump en avant dans son propre programme, n’a pas été “immunisée” contre le départ du président, même si, manifestement, la chaîne n’a pas perdu autant d’audience.


L’audience de Laura Ingraham a chuté de 9,2 % ; Sean Hannity a perdu environ 11,9 % de ses téléspectateurs ; et l’audience de Tucker Carlson a diminué d’environ 4,8 %.

Mais là encore, les chiffres de la baisse sont beaucoup plus prononcés sur l’ancien “Airport Network”.

À la mi-février et après la deuxième destitution de Trump, l’audience de “Cuomo Prime Time” a chuté de 31,2 % après avoir enregistré une modeste augmentation de 7,7 % la semaine du procès. “The Rachel Maddow Show” a progressé de 10,1 % pendant la mise en accusation, mais a atteint son point le plus bas de 22,3 % après le procès. Elle a déjà touché le fond, soit dit en passant.

“L’émeute du Capitole en janvier a également eu un impact sur les audiences, notamment chez les 25-54 ans. Anderson Cooper et Tucker Carlson étaient compétitifs la première semaine de décembre, et l’émission de Cooper a enregistré une hausse d’audience auprès de cette tranche d’âge dans les jours qui ont suivi l’émeute du 6 janvier. Mais après le départ de Trump, Cooper a rapidement commencé à être distancé par Carlson”, rapporte le Daily Caller, citant l’analyse.

Il est probable que ces animateurs sont conscients de la baisse de leurs chiffres. C’est la raison pour laquelle ils disent de plus en plus de choses complètement insensées, tout en se comportant comme des fous devant l’écran et en se donnant des airs moralisateurs.


Ils doivent trouver un nouveau moyen d’attirer l’attention, et la seule façon de le faire, apparemment, c’est d’agir.


Et c’est aussi pourquoi ils ne peuvent tout simplement pas s’éloigner de Trump. Comme vous pouvez le constater, le président est toujours un sujet de discussion fréquent, même s’il vit à nouveau en liberté à Mar-a-Lago, et non au 1600 Pennsylvania Avenue.

Mais si Trump continue à loger gratuitement dans leur tête, il est clair qu’il ne leur rend pas la pareille.

Au contraire, le président élabore une stratégie avec ses conseillers et les principaux républicains du Congrès pour prendre le contrôle du GOP en le refaisant à son image.

On dirait que Trump est bon pour les affaires des médias. Pas de chance.

Maintenant, imaginez ceci : Et si Trump créait sa propre marque de média ou rachetait une marque existante ? Que resterait-il du reste des informations à la télévision ?


Source


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021