Biotechnologie & Santé

Les dirigeants des Big Tech proposent la création d’utérus synthétiques


« Les femmes sont désuètes »

Plusieurs dirigeants des Big Tech ont proposé de remplacer les naissances naturelles par des utérus synthétiques, arguant qu’une telle technologie rendrait le rôle des femmes dans l’accouchement « obsolète ».

Après que le PDG de Tesla, Elon Musk, a averti mardi que la société « devrait être beaucoup plus inquiète de l’effondrement de la population », des collègues cadres des Big Tech ont proposé une solution controversée pour faire face à la baisse des taux de natalité.

« Nous devrions investir dans des technologies qui rendent le fait d’avoir des enfants beaucoup plus rapide/facile/moins cher/plus accessible… Des utérus synthétiques, etc. », a proposé Sahil Lavingia, le fondateur de la plateforme d’échange de produits numériques Gumroad.

RT.com rapporte : Vitalik Buterin, cofondateur de la crypto-monnaie Ethereum, a approuvé, affirmant que les femmes pourraient continuer à travailler si le « fardeau de la grossesse » était remplacé par des utérus synthétiques.

Buterin – dont la valeur nette est estimée à 1,46 milliard de dollars – a affirmé que la sous-traitance de la grossesse à des machines pourrait signifier une « réduction significative de l’inégalité » de la richesse entre les sexes.

Bien que Lavingia et Buterin aient reçu un certain soutien sur les médias sociaux, la majorité des réactions ont été très négatives, les critiques comparant l’idée aux humains cultivés en laboratoire de « Matrix ».

« C’est tellement dystopique… pourquoi ne pas créer un système où toute personne contribuant à la société gagne suffisamment pour fonder une famille, acheter une maison et vivre au lieu d’être constamment exclue par l’inflation ? » a suggéré une personne.

Le journaliste Amil Niazi a tweeté : « La raison pour laquelle la majorité des gens choisissent de ne pas avoir d’enfants n’est pas qu’ils manquent d’utérus synthétiques rapides et faciles, mais qu’ils ont de plus en plus l’impression qu’il faut être millionnaire pour en avoir. »

En 2019, des scientifiques des Pays-Bas ont affirmé être à moins de 10 ans de la création du premier utérus artificiel au monde. Cette technologie, cependant, est destinée à être utilisée pour protéger les bébés prématurés plutôt que de remplacer complètement la grossesse naturelle.

Source


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci

www.epitalon-sante.com

1scandal.com © elishean/2009-2022

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.