Biotechnologie & Santé

Les “arguments bateau” d’une pandémie manufacturée


Le professeur d’économie Michel Chossudovsky décrit les «arguments bateau» indiquant que la pandémie de Covid-19 est une fraude et détaille la dévastation qui a déjà eu lieu ainsi que ce qui est à venir avec la soi-disant «deuxième vague», qui selon lui est également basé sur de fausses statistiques et des tests.

Confirmé par d’éminents scientifiques ainsi que par des organismes officiels de santé publique, notamment l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Covid-19 est un problème de santé publique, mais ce n’est PAS un virus dangereux.

«Fermer l’économie mondiale comme moyen de lutter contre le virus tueur. C’est ce qu’ils veulent nous faire croire. Si le public avait été informé que Covid-19 est «similaire à la grippe», la campagne de peur serait tombée à plat… »

Les données et les concepts ont été manipulés dans le but de soutenir la campagne de peur.

Les estimations n’ont pas de sens. Les chiffres ont été exagérés pour justifier le verrouillage et la fermeture de l’économie nationale, avec des conséquences économiques et sociales dévastatrices.

  • Covid-19 est similaire à la grippe
  • L’ensemble de l’exercice de test PCR et d’établissement des données sur l’infection Covid-19 est vicié.
  • Les chiffres sont fabriqués, tout comme les certificats de décès.
  • Les « cas confirmés» ne sont pas confirmés.
  • Le test RT-PCR n’isole pas le virus Covid-19.
  • Ces «estimations» positives de Covid gonflées (du test PCR) sont ensuite utilisées pour soutenir la campagne de peur. Le battage médiatique dans les décès de Covid-19 est basé sur des critères imparfaits et biaisés.

Les gouvernements sont actuellement impliqués dans l’augmentation du nombre de tests PCR en vue de gonfler le nombre de cas dits positifs pour Covid-19.


Les tests RT-PCR ne prouvent rien :

La grande supercherie des tests PCR

«Aujourd’hui, alors que les autorités testent plus de personnes, il y aura forcément plus de tests RT-PCR positifs. Cela ne signifie pas que le COVID-19 revient ou que l’épidémie se déplace par vagues. Il y a plus de personnes testées, c’est tout. »

Cette procédure de collecte massive de données est là pour fournir des «estimations» (fausses) justificatives pour justifier la soi-disant seconde vague.

La fin du jeu consiste à maintenir le verrouillage économique, à imposer le port obligatoire du masque facial, à prendre des distances sociales, y compris la fermeture des écoles, collèges et universités.


La tendance est à un État policier. Tout est basé sur un gros mensonge.

Nous avons besoin d’un mouvement de masse, aux niveaux national et international, pour inverser la tendance.


Des manifestations de masse à peine rapportées par les médias institutionnels ont eu lieu dans les grandes capitales européennes, notamment Londres, Dublin et Berlin.

Les politiciens corrompus aux hautes fonctions doivent être démis (pacifiquement).

Révéler les mensonges et les tromperies est la première priorité. Démanteler la campagne de peur. Révélez la campagne de désinformation médiatique. Les économies nationales doivent être rouvertes…


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021