A ne pas manquerSocial & Finance

L’électricité coûte deux fois plus cher dans l’UE

Les prix day-ahead en Allemagne ont établi un nouveau record mardi

Les prix de l’électricité dans l’UE ont atteint un nouveau record mardi, alors que les prix du gaz naturel ont encore augmenté en raison de la baisse de l’approvisionnement en provenance de Russie, selon les données de l’European Energy Exchange AG.

Les prix de référence day-ahead en Allemagne ont atteint 490,79 € (497 $) par mégawattheure, par rapport à la moyenne de juin de 218,03 €, selon le fournisseur de données de marché Nord Pool.

Les prix actuels sont presque six fois plus élevés qu’en août 2021.

Le marché de l’énergie de l’UE est secoué par les craintes de savoir si les centrales électriques seront en mesure de fournir suffisamment d’électricité cet hiver dans un contexte de resserrement de l’approvisionnement en gaz.

Les prix du gaz dans la région ont quadruplé cette année, entraînés par la baisse des livraisons en provenance de Russie en raison des sanctions et des revers techniques liés à l’Ukraine.

Les pays de l’UE ont tenté de diversifier leurs importations en achetant davantage de gaz naturel liquéfié (GNL), ainsi qu’en augmentant l’approvisionnement en gazoduc de la Norvège, de l’Algérie et de l’Azerbaïdjan.

Cependant, selon le plus haut diplomate de l’UE, Josep Borrell, le bloc « se rapproche des limites du gaz supplémentaire » qu’il peut acheter à des « sources non russes ».

Pendant ce temps, la France s’est de plus en plus tournée vers l’énergie nucléaire pour produire de l’électricité supplémentaire, tandis que d’autres États de l’UE ont relancé des centrales au charbon.

Néanmoins, selon Fabian Ronningen, analyste chez Rystad Energy, rien ne laisse présager que la hausse « extrême » des prix s’atténue, car les capacités supplémentaires nucléaires, hydroélectriques et au charbon ne suffisent pas à compenser les effets de la diminution de l’approvisionnement en gaz russe.

« Les prix continueront d’augmenter vers l’hiver, à condition que la situation de l’approvisionnement en provenance de Russie ne s’améliore pas. C’est toujours le grand joker et continuera d’être un moteur de prix sur le marché de l’électricité », a-t-il déclaré à Bloomberg.

RT


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.