Le Wisconsin radie 205 000 électeurs des listes après que Biden ait volé l'élection - Scandal
Politique

Le Wisconsin radie 205 000 électeurs des listes après que Biden ait volé l’élection


Les responsables électoraux de l’État du Wisconsin, qui est un champ de bataille électorale, ont radié plus de 205 000 électeurs des listes dans le cadre de travaux de routine visant à maintenir les listes d’inscription de l’État aussi à jour que possible.

Les conservateurs ont intenté des procès en 2020 pour exiger que la commission électorale du Wisconsin radie les électeurs des listes s’ils ne répondent pas aux courriers dans les 30 jours. Ces poursuites ont échoué et Joe Biden a remporté l’État du Wisconsin sur Donald Trump par environ 20 000 voix.

Mercredi, près de neuf mois après l’élection, les responsables de la commission du Wisconsin ont désactivé 174 307 inscriptions d’électeurs parce que ces derniers n’avaient pas voté depuis quatre ans et n’avaient pas répondu à un courrier. La commission a également déclaré avoir désactivé 31 854 inscriptions d’électeurs qui avaient peut-être déménagé et n’avaient pas répondu à un courrier.

Mais attendez, c’est encore pire.

US News a rapporté :


La commission a envoyé des avis postaux pendant l’été 2019 à plus de 230 000 électeurs identifiés par le Centre d’information sur l’enregistrement électronique comme ayant peut-être déménagé.

La commission a voté cet été-là pour ne pas les désactiver avant l’élection d’avril 2021 afin de leur donner plusieurs chances d’affirmer qu’ils n’avaient pas déménagé.

Le mois dernier, le secrétaire d’État de Géorgie, Brad Raffensperger, a annoncé que l’État en question allait supprimer environ 100 000 noms des listes électorales si les personnes concernées ne prenaient pas le temps de mettre à jour leurs informations.

Comme l’a noté WSB-TV Atlanta, il s’agit d’une procédure légale qui se produit régulièrement dans tous les États. Le fait qu’un grand nombre d’électeurs soient rayés des listes électorales simplement parce qu’ils n’ont pas d’adresse mise à jour ne constitue pas un problème majeur.


“La grande majorité des plus de 101 000 personnes figurant sur la liste ont soumis des formulaires de changement d’adresse à la poste ou avaient renvoyé le courrier électoral.”

Ces personnes ont maintenant 40 jours pour vérifier leur statut en ligne et le mettre à jour en conséquence, sinon elles seront retirées de la liste.

En mai, le Sénat du Texas a adopté un puissant projet de réforme électorale qui vise à empêcher les électeurs illégaux de voter lors des élections de l’État. L’une des mesures les plus importantes du projet de loi consiste à purger les listes électorales des non-citoyens et des non-résidents, ce qui rendrait plus difficile la participation des électeurs non qualifiés aux élections américaines.


Selon  le Texas Scorecardle projet de loi 155 du Sénat :

“ajoute le procureur général du Texas à la liste des fonctionnaires recevant des informations sur les électeurs qui s’identifient comme ne remplissant pas les conditions de citoyenneté ou de résidence pour être juré. Cela signifie qu’ils ne peuvent pas non plus être inscrits sur les listes électorales du comté dans lequel ils ont été appelés à faire partie d’un jury – ou, dans le cas des non-citoyens, pas du tout.”

Le Texas a pris une position importante pour freiner une éventuelle fraude électorale, a noté Tim Swain, un candidat au Sénat :

“Le Sénat du Texas, par 18 voix contre 13, a adopté le projet de loi #SB155 visant à éliminer les non-citoyens et les résidents des listes électorales et à donner au procureur général le pouvoir d’utiliser les listes de jurés pour éliminer les électeurs.”

En avril, la Cour suprême des États-Unis a rejeté une tentative des démocrates d’étendre le vote par correspondance au Texas. La loi de l’État du Texas ne permet le vote par correspondance qu’aux personnes âgées de 65 ans et plus ou aux électeurs qui répondent à des critères d’invalidité spécifiques.

Le parti démocrate de l’État et certains électeurs ont intenté une action en justice contre l’État gouverné par les républicains, arguant qu’en traitant les électeurs différemment selon leur âge, la loi texane violait le droit de vote des citoyens américains âgés de 18 ans et plus, garanti par le 26e amendement de la Constitution des États-Unis.

Les démocrates avaient saisi la justice pour tenter de permettre à tous les électeurs éligibles du Texas de voter par correspondance au cours du cycle électoral de l’année dernière, y compris l’élection présidentielle, compte tenu de la pandémie de COVID-19. Mais la Cour suprême a laissé en place une décision d’un tribunal inférieur qui s’était rangé du côté du Texas dans ce procès.

Martin Walsh
Conservative Brief


En attendant, les 20 000 voix qui ont permis a Biden d’être élu, provenaient de faux votes de personnes qui avaient déménagé… Et c’est maintenant, après la bataille, que l’état se réveille pour supprimer les électeurs bidon de leurs listes…!


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021