Le variant Delta c'est un RHUME et en Israël les masques restent dans les poches - Scandal
Biotechnologie & Santé

Le variant Delta c’est un RHUME et en Israël les masques restent dans les poches


BONNE NOUVELLE : Le variant Delta n’est pas plus mortel que la GRIPPE ! (Ministère de la santé britannique)

Au beau milieu de la crise d’hystérie collective qui agite le monde médiatico-politique français et pousse les autorités publiques vers des mesures de plus en plus liberticides à cause du variant Delta, le ministère de la santé britannique (Public Health England) vient de publier le 9 juillet 2021 des données chiffrées sur ce fameux variant qui terrorise tant nos médias et politiques français.

Effectivement, il est beaucoup plus contagieux que les précédents variants, cela semble incontestable d’après les données disponibles MAIS si on étudie le tableau ci-dessus qui recense le “Nombre de cas confirmés (séquençage) et probables (génotypage) par variant au 5 juillet 2021” publié dans le rapport (page 11) [LIEN] on peut voir que sur un total de cas de variants Delta recensé de 170.063, le nombre de morts est 112, ce qui équivaut à un taux de létalité de 0,2%.

On peut comparer avec le variant Alpha d’origine : 4264 morts sur un total de cas recensés de 225.864 soit un taux de létalité de 1,9%.

Le variant Delta est donc environ 9 fois moins mortel que le variant Alpha et présente une létalité similaire à la grippe saisonnière . (*)


Evidemment, ne comptez pas sur les médias français sensationnalistes pour vous parler de cette étude pourtant parfaitement officielle qui contredit le discours censé justifier les mesures attentatoires aux libertés publiques prônées par Emmanuel Macron.

(*) : La létalité (le nombre de morts par rapport à la population infectée) de la grippe saisonnière est de 0,2 à 0,5% selon Santé publique France.

Israël : Les vaccinés tombent malades

Le Vaccin Pfizer utilisé en exclusivité en Israël ne démontre aucune protection et “l’immunité collective” est un leurre. Le premier juin dernier, Israël se débarrassait du passeport vert, pas vraiment appliqué, car la quasi-totalité des 9 millions de la population étant vaccinés contre le covid-19. (60% de la population a déjà été vaccinée double dose, dont 85% des adultes). A ce moment, la fameuse immunité collective était atteinte en prenant en compte les primo-vaccinés.

Un mois plus tard, pour la première fois en Israël, le nombre de personnes vaccinées hospitalisées dans un état grave est supérieur (47 malades= 56%) à celui des personnes non-vaccinées (44%).


Grâce au Pass sanitaire local, la liberté devait être à jamais retrouvée, promettait Bibi. Un mois, deux semaines plus tard, un reconfinement est à l’étude, N. Bennett, Premier ministre d’Israël depuis le 13 juin 2021, affirmant tranquillement : “Les vaccins ne sont pas suffisants” !

Les chiffres ci-dessous montrent aucune réduction de contamination avec le vaccin Pfizer !


L’improbable flambée de contaminations dans le pays a aussi poussé le gouvernement à parler du port du masque dans les lieux clos. Mais cela n’est pas du tout suivi, tout le monde va faire ses courses sans masque, et personne ne dit rien…

En fait, le variant Delta provoque un gros rhume qui est certainement apparu avec la chaleur extrême et la climatisation, sans laquelle la chaleur est insupportable.

L’air vient de l’extérieur avant d’être refroidit par le système…

Les non-vaccinés sont enrhumés pendant deux jours, et ça passe…!

“Nous paniquons trop sur les dernières épidémies de COVID” – Professeur Jonathan Halevy

Un haut responsable d’un hôpital israélien a exprimé l’espoir que le gouvernement n’imposera pas un nouveau verrouillage, arguant que les craintes concernant la récente série d’épidémies de COVID ont été exagérées.

Le professeur Jonathan Halevy, président et ancien directeur général du centre médical Shaare Zedek à Jérusalem, s’est entretenu avec Radio 103FM vendredi matin sur la propagation de la variante indienne ou « Delta » du coronavirus, et les récentes proclamations de responsables gouvernementaux concernant la possibilité d’un nouveau confinement.


“J’espère vraiment que nous n’allons pas à un autre verrouillage”, a déclaré Halevy, notant que bien qu’il y ait eu une augmentation significative du nombre de nouveaux cas de COVID, le nombre de patients gravement malades est resté faible.

« La question est de savoir comment regarder le nombre de cas confirmés. La question est de savoir si ce nombre nous dit toute l’histoire. Le nombre de patients gravement malades devrait nous guider davantage que le nombre de nouveaux cas. »

Tout en exprimant son opposition aux nouveaux blocages, Halevy a déclaré qu’il soutenait des “mesures modérées” pour freiner les nouvelles épidémies, mais a laissé entendre que les récentes déclarations du gouvernement pourraient semer la “panique”.

« Je ne panique pas, et [la panique] n’est pas ce qui devrait décider des mesures que nous prenons. Je ne comprends pas ce qui se cache derrière l’annonce de Bennett selon laquelle nous nous dirigeons vers un verrouillage.

« Nous devons surveiller de près les chiffres, car nous ne pouvons pas laisser le nombre de patients gravement malades menacer le système de santé.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021