Le Service de Renseignement Français affirme que les manifestants pro-liberté constituent une nouvelle menace terroriste - Scandal
Social & Finance

Le Service de Renseignement Français affirme que les manifestants pro-liberté constituent une nouvelle menace terroriste


L’agence de sécurité craint que les citoyens opposés aux règles liberticides du gouvernement sur le Covid ne se tournent vers l’extrémisme. Mais ce sont les propres actions draconiennes du gouvernement Macron qui fomentent une dissidence radicale.

Une nouvelle loi baptisant le passeport sanitaire Covid-19 et le système de traçabilité par QR code dans la vie quotidienne des citoyens français a franchi des obstacles au Sénat, seul le Conseil constitutionnel se tenant entre la liberté et un nouveau monde dans lequel les citoyens français sont tenus de présenter un justificatif. d’une double-vaccination anti-Covid, ou d’un test PCR nasal effectué dans les 48 heures précédentes, pour accéder aux restaurants, cinémas, gymnases, piscines, bars, hôpitaux et certains centres commerciaux.

Le laissez-passer deviendrait également une condition du maintien d’un emploi rémunéré pour ceux qui travaillent dans ces lieux, ainsi que des vaccins obligatoires non négociables pour les travailleurs de la santé.

La loi crée effectivement une société à deux vitesses qui définit les citoyens par un acte médical précis. Le précédent est choquant. Jusqu’à présent, les antécédents médicaux d’une personne étaient considérés comme tabous et faisaient partie de leur vie privée. Il n’est donc pas surprenant qu’un mouvement pro-liberté ait émergé, déferlant dans les rues de Paris et d’autres villes françaises tous les samedis depuis deux semaines, sans fin en vue, pour protester contre les efforts de ségrégation du gouvernement.

Les manifestants ont le sentiment que les efforts du gouvernement sont bien plus politiques que sanitaires.


Par exemple, bien que les non vaccinés soient censés passer un test Covid avant d’entrer dans les lieux contrôlés par le pass sanitaire, les vaccinés n’y sont pas soumis. Pourtant, il est maintenant établi que la vaccination n’empêche pas la transmission.

Ainsi, les lieux des laissez-passer de santé pourraient très bien devenir des terrains fertiles pour les porteurs vaccinés non testés pour infecter les non vaccinés.

Le Pass sanitaire ne va pas non plus arrêter la transmission dans les transports en commun bondés, les zones de travail en plein air ou les résidences privées, où une grande partie de la transmission a tendance à se produire. Le nombre de cas est donc amené à augmenter indépendamment de ce virus relativement non létal.

Et le gouvernement a déjà son bouc émissaire : les non vaccinés, que les autorités françaises tentent déjà de présenter comme des personnes égoïstes, extrémistes, marginalisées, sans instruction.


Le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, a qualifié les manifestants pro-liberté de minorité “défaitiste , par opposition à la “majorité”, conforme à la pression vaccinale du gouvernement, qui “veut mettre le virus derrière elle et travailler”.

Et voilà que les services de renseignement intérieur français mettent en garde contre la radicalisation du mouvement pro-liberté, à l’image des protestations des ‘ gilets jaunes ‘”, et le rôle que les “extrémistes” pourraient jouer dans sa formation, tout en ignorant apparemment le rôle que le gouvernement lui-même joue dans la promotion d’un tel extrémisme.

Le gouvernement dépeint les gens normaux qui valorisent leurs libertés fondamentales comme des radicaux, tout en introduisant certaines des mesures les plus répandues, les plus radicales et les plus liberticides de l’histoire.

La rhétorique crée une impasse entre les «bons» transmetteurs potentiels vaccinés du virus et les «mauvais» transmetteurs potentiels non vaccinés du virus, chacun s’efforçant de blâmer l’autre pour son triste sort dans la vie plutôt que de blâmer tous les deux, le gouvernement pour avoir joué et exploiter la peur, pour introduire un tout nouveau système de traçage électronique sous couvert de lutter contre un virus peu mortel.


Maintenant, où avons-nous déjà vu cela?

Eh bien, les autres affiches d’avertissement sur les bâtiments français aux côtés de celles qui imposent le port du masque devraient fournir un indice. Presque personne ne remarque même plus ces avertissements d’alerte terroriste. Cela semble tellement pré-2019. Mais le terrorisme a également donné carte blanche au gouvernement pour imposer une série de restrictions à la population générale en raison de ce risque quasi nul pour la sécurité publique. Et les gens étaient prêts à payer le prix de la liberté pour ce qu’ils pensaient être une protection accrue.

Le gouvernement a désigné les habitants de pays lointains comme les coupables, plutôt que leur propre responsabilité de se rapprocher de l’Arabie saoudite alors qu’elle fomentait le djihadisme, ou le rôle des propres interventions étrangères de la France dans l’incitation des habitants de certains pays étrangers à se mobiliser violemment contre l’État français. .

Et les attentats terroristes qui ont eu lieu sur le sol français étaient en grande partie le résultat de deux choses. Premièrement, l’échec du renseignement de la part du gouvernement. Deuxièmement, un système judiciaire et pénal qui a permis à l’extrémisme de prospérer sur le sol français, dans les prisons et dans certaines zones interdites.

A défaut d’assumer la responsabilité de ses propres échecs, le gouvernement a insisté pour que le problème se répercute sur l’ensemble de la population.

Les Français étaient censés penser que les terroristes étaient responsables de l’État sécuritaire que le gouvernement leur imposait. En réalité, l’État français l’a créé en réponse à ses propres défaillances.

Et c’est désormais la même chose avec le pass santé : les non vaccinés sont présentés comme les nouveaux terroristes, tandis que le gouvernement parvient à s’en tirer en supprimant encore plus de libertés fondamentales.


Rachel Marsden
RT


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021