Politique

Le Royaume-Uni demande la suspension de la Russie à Interpol

Le ministre de l’Intérieur britannique a fait la demande aux côtés de représentants des États-Unis, du Canada, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande.

Dimanche, le ministre britannique de l’Intérieur, Priti Patel, a appelé l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol) à suspendre la Russie de ses systèmes, arguant que Moscou constituait une « menace directe » pour les forces de l’ordre internationales.

Dans un communiqué, Patel a annoncé qu’elle avait écrit une lettre « aux côtés de ses homologues » des États-Unis, du Canada, d’Australie et de Nouvelle-Zélande appelant Interpol à « prendre une décision cette semaine, conformément à ses règles, sur la suspension immédiate de L’accès de la Russie à ses systèmes.

Les actions de la Russie menacent directement la sécurité des personnes et la coopération internationale en matière d’application de la loi.

Patel a annoncé la semaine dernière que le Royaume-Uni «dirigerait » « l’ effort international» pour obtenir la suspension de la Russie d’Interpol à la suite d’une demande du gouvernement ukrainien.

« Le gouvernement ukrainien a demandé aujourd’hui que le gouvernement russe soit suspendu de son adhésion à Interpol, et nous dirigerons tous les efforts internationaux à cet effet », avait- elle déclaré à l’époque.

La Russie est membre d’Interpol depuis 1990.


Des membres du gouvernement britannique ont été cités par le Kremlin pour l’aggravation des tensions entre Moscou et l’OTAN au cours des dernières semaines en raison de leurs commentaires controversés.

Le mois dernier, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a indiqué que la ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, était la raison pour laquelle Moscou avait placé ses armes nucléaires en état d’alerte maximale.

Truss avait fait des commentaires appelant l’Occident à « arrêter » le président russe Vladimir Poutine en Ukraine. Moscou a déclaré que les commentaires « inacceptables » faisaient allusion à « d’éventuelles altercations ou même des collisions et des affrontements entre l’OTAN et la Russie ».

RT


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com © elishean/2009-2022

Articles connexes