A ne pas manquerPolitique

Le retour de Bibi enchante les anti-mondialistes et sonne le glas de la gauche en Israël

Netanyahu commence à recevoir les félicitations de l’étranger. Qui l’a fait en premier ?

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a été le premier dirigeant étranger à féliciter Netanyahu. Il a tweeté une photo de lui avec son autobiographie Bibi et a écrit :

« Quelle belle victoire Benjamin Netanyahu a remportée en Israël ! Les temps difficiles exigent des dirigeants forts. Content de te revoir! »

Le président américain Joe Biden n’a pas encore désigné le vainqueur des élections israéliennes.

Après l’appel, de Lapid à Netanyahu, le nouveau premier ministre a été félicité sur Twitter par l’ambassadeur américain en Israël, Tom Nides. « Au plaisir de travailler ensemble pour maintenir un lien incassable », a écrit le diplomate américain avec une ambiguïté soigneusement élaborée.

La Maison Blanche a averti Netanyahu que l’inclusion d’Itamar Ben-Gvir dans le gouvernement créerait des complications dans les relations bilatérales. Mais l’ingérence étrangère ne marchera pas cette fois ci avec un tel gouvernement et Biden, devrait s’adapter aux choix de la majorité israélienne et faire preuve de tolérance et de démocratie …

30 ans après sa création, le Meretz entre dans un coma dont il risque de ne pas se remettre

Zehava Galon, présidente Meretz, a commenté jeudi l’échec du parti de gauche qui pour la première fois de son histoire n’a pas franchi le seuil d’éligibilité lors des élections législatives, le décrivant comme « un moment très difficile ».

Avec quelque 99 % des votes dépouillés, l’éjection de Meretz de la Knesset (parlement israélien) a été officiellement confirmée en début de soirée.

Les partisans lors de l’annonce des résultats des élections israéliennes à Tel Aviv, le 1er novembre 2022.

Au Meretz , ils espéraient aussi que le salut qui maintiendrait le chef du parti au-dessus du pourcentage de blocage viendrait du comptage des doubles enveloppes. Les espoirs ont été déçus. 30 ans après la fondation du parti, la gauche dure en Israël est évincée des décisions politiques.

Le parti qui a remporté un siège supplémentaire grâce aux électeurs à double enveloppe est le « sionisme religieux ». Classé 15ème sur la liste, Yitzhak Kreuzer, rejoindra les nouveaux membres de la Knesset de Ben Gvir et Otzma Yehudit.

Ben Gvir n’a pas tardé à se positionner sur la Gay Pride, mais Bibi a rapidement posé ses limites.

Benyamin Netanyahou, a déclaré vendredi, lors de conversations à huis clos, qu’aucune atteinte ne sera portée aux défilés de la gay pride dans les villes israéliennes, ni au statu quo lié à la communauté LGBT.

Ces déclarations surviennent après que le parti d’extrême droite d’Itamar Ben Gvir, qui a fait une percée lors des élections législatives de mardi, a affirmé qu’il voulait interdire la tenue de la gay pride à Jérusalem.

Pendant le même temps, les dirigeants des Accords d’Abraham se réunissent pour une coopération régionale en matière de santé et de sécurité.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.