Le rédacteur en chef du Washington Post, vacciné, meurt d’une insuffisance cardiaque - 1 Scandal
A ne pas manquer Paroles de témoins

Le rédacteur en chef du Washington Post, vacciné, meurt d’une insuffisance cardiaque


Un partisan américain très influent de la vaccination est décédé après avoir été victime d’une « crise cardiaque soudaine ».

Fred Hiatt, rédacteur en chef du Washington Post, a subi un « arrêt cardiaque soudain le 24 novembre » et n’a pas repris connaissance. M. Hiatt avait été vacciné après que son employeur eut imposé une obligation de vaccination en juillet afin de « préserver la santé et la sécurité » du personnel du journal.

Hiatt était directement impliqué dans la diffusion de fausses nouvelles, notamment le canular du Russiagate et les mensonges visant à justifier l’attaque de la Syrie. Il a publié « au moins » 27 éditoriaux en faveur de la guerre dans les six mois précédant l’invasion de l’Irak, selon Bill Moyers de PBS.

Dernièrement, Hiatt avait excellé dans la publication d’éditoriaux prônant les vaccins forcés, la censure des Big Tech, les lois sur les discours haineux, l’immigration de masse, le contrôle des armes à feu, le transgendérisme et la critical race theory (CRT).


Il avait également attaqué sans relâche le gouverneur de la Floride, Ron De Santis, pour ne pas avoir imposé l’obligation de vacciner, l’accusant de « cynisme ahurissant ».



Traduction de Free West Media par Aube Digitale


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021