Le PM néo-zélandais dévoile une initiative visant à financer des journalistes qui écrivent de la propagande gouvernementale - 1 Scandal
Politique

Le PM néo-zélandais dévoile une initiative visant à financer des journalistes qui écrivent de la propagande gouvernementale


Le Premier ministre radical néo-zélandais Jacinda Ardern a annoncé que les fonds des contribuables seraient réservés aux journalistes qui acceptent d’écrire de la propagande pré-approuvée qui leur est donnée par le gouvernement.

Ardern a expliqué la campagne de propagande lors d’un « Sommet de la démocratie » la semaine dernière à des représentants des États-Unis, de l’Australie, du Danemark et de la Norvège.

« Nous avons également assisté à la propagation de la désinformation sur COVID-19, en particulier via les médias sociaux », a averti Ardern. « Nous avons fait de la création d’un fonds de journalisme d’intérêt public une priorité pour aider nos médias à continuer à produire des articles qui tiennent les Néo-Zélandais informés. »

Infowars.com rapporte : En d’autres termes, la Nouvelle-Zélande commande essentiellement ses propres nouvelles gérées par l’État, similaires au journal « Pravda » de l’ancien Parti communiste soviétique.

Dans ses remarques liminaires, Ardern a même affirmé effrontément que la  démocratie était «contestée à travers le monde»  par des manifestants manifestant contre les restrictions draconiennes du COVID et les mandats de vaccination à travers le monde occidental.

« Si nous voulons relever les défis de notre temps – y compris COVID-19 et le changement climatique – nous devrons le faire d’une manière qui reflète notre force clé – l’inclusivité de nos sociétés qui nous permet de reconnaître et de valoriser une diversité de voix et construire des institutions et des approches durables pour aider à résoudre les défis et répondre aux besoins », a déclaré Ardern.

Notamment, les platitudes d’Ardern n’ont pas expliqué en quoi le modèle de verrouillage tyrannique imposé par le gouvernement et d’inoculation forcée fait en quelque sorte partie de la « démocratie ».


Le «sommet de la démocratie» survient quelques jours seulement après qu’Ardern a déclaré qu’«il n’y aura pas de point final à ce programme de vaccination» même si chaque citoyen reçoit le vaccin COVID obligatoire.

Souvenez-vous, cette même femme parlant de « démocratie » et de droits humains a eu l’audace de décréter il y a quelques jours à peine que les citoyens seraient désormais autorisés à utiliser les toilettes lorsqu’ils rendaient visite à leur famille ou à leurs amis.

Et cette même femme qui appelle à « l’inclusivité de nos sociétés » s’est vantée de la création d’un apartheid médical en Nouvelle-Zélande , où les citoyens non vaccinés sont interdits de participer à la vie ordinaire.


La démocratie est en effet « contestée » – par ceux-là mêmes qui prétendent la protéger.


Regardez l’intégralité du sommet :


Jour 1 :

Jour 2:


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021